VOUS N’AUREZ PAS NOTRE SILENCE !

Home»Non classé»VOUS N’AUREZ PAS NOTRE SILENCE !
VOUS N’AUREZ PAS NOTRE SILENCE !

 

VOUS N’AUREZ PAS NOTRE SILENCE !

VOUS N’AUREZ PAS NOTRE SILENCE !

VOUS N’AUREZ PAS NOTRE SILENCE !

Nous, écrivains, philosophes, penseurs, historiens, scientifiques, artistes, comédiens, sportifs, acteurs économiques et responsables associatifs,  hommes et femmes politiques de tous bords, citoyennes et citoyens, considérons que la mort sous la torture de Sarah Halimi ne porte pas seulement gravement atteinte à sa famille et à ses proches ou à la communauté juive de France mais à l’ensemble de la communauté nationale, voire à notre paradigme de vie.

Le 4 avril dernier, Sarah Halimi, Française de confession juive, âgée de 65 ans, mère de trois enfants et retraitée, a été torturée de manière horrible à son domicile pendant près d’une heure aux cris d’« Allah Akbar» par Kobili Traoré qui, après avoir achevé ses actes de barbarie,  a traîné la victime par les poignets jusqu’à la fenêtre du troisième étage, sous les projecteurs de la police, avant de la défenestrer.

Ce n’est qu’à ce moment-là que les policiers installés au pied du balcon et sur le palier se décident d’intervenir pour interpeller l’assassin.

Ainsi, le 4 avril dernier, au cœur de Paris, Madame Sarah Halimi a pu mourir au su et au vu des forces de l’ordre sans que celles-ci n’interviennent pour faire cesser le massacre et ne tentent de sauver la victime !

La suite de l’enquête, nous les connaissons, et elle ne cesse de nous interpeller: silence absolu, volontaire ou requis, des médias, tentative des autorités publiques d’occulter les circonstances réelles de la mort de Madame Sarah Halimi et la nature antisémite du crime, manque de clarté du procureur qui repousse, jour après jour, la qualification antisémite de cet assassinat

Autant d’ambiguïtés, volontaires ou involontaires, qui seront toutes démenties par les témoignages et l’analyse objective des circonstances du crime.

De ce fait, à tort ou à raison, tout cela ne peut apparaître à l’opinion publique que comme une volonté assumée d’occulter les circonstances réelles de la mort de Madame Sarah Halimi, volonté qui semble s’exprimer tant par les médias que par les autorités publiques. Et surtout, tout cela laisse croire à une volonté délibérée de nier la nature antisémite du drame.

Et ainsi, à nouveau, le déni du réel semble encore avoir frappé !

C’est pour cela qu’il est impératif d’avoir des réponses claires et sans ambigüités aux questions posées :

  • pourquoi, au vu des circonstances et du passé de l’agresseur, la nature antisémite du crime n’a pas encore été reconnue ?
  • pourquoi les policiers appelés sur place par des voisins ne sont-ils pas intervenus dans l’appartement ?
  • Pourquoi les médias se sont tus ?
  • Pourquoi veut-on nous faire taire ?

Non, nous ne nous tairons pas !

Non, vous n’aurez pas notre Silence !

Oui, nous exigeons la Vérité, toute la Vérité !

Oui, nous exigeons, qu’à l’occasion de cet assassinat barbare, soit levée toute ambiguïté qui pourrait émaner de l’Etat dans sa lutte contre l’antisémitisme et :

  • Que toute la vérité soit établie sur le meurtre barbare de Sarah Halimi.
  • Que toute la vérité soit faite et révélée sur la profondeur des fractures françaises qui se révèlent tant au travers de ce crime abject que par le silence scandaleux qui l’entoure
  • Que nos dirigeants prennent enfin conscience de ce qui se passe réellement dans ce pays et qu’ils agissent en conséquence.

Pour la mémoire de Sarah et pour sa famille, pour la communauté juive de France meurtrie depuis des décennies mais aussi et surtout pour l’honneur de la France.

 

 

 

Richard C. ABITBOL

Président

 

Tel  : +33.(0)1.53.45.54.89

Fax : +33.(0)1.53.45.54.55

e-mail : [email protected]

 

 

One Response to "VOUS N’AUREZ PAS NOTRE SILENCE !"

  1. Cohen   26 juin 2017 at 8 h 20 min

    Vous n’aurez pas notre silence…
    Et après ?

    Devons nous, pouvons nous encore être étonnés, alors que la situation de notre communauté se dégrade depuis des décennies, d’une telle atrocité ?

    Quand on y réfléchit, au delà de l’horreur qu’il suscite, cet événement était-il totalement inattendu ?
    Et , j’ose m’interroger, est-il exclu qu’il se reproduise ?

    Pour répondre à ces questions il nous faut rechercher les circonstances de cette barbarie et du silence qui l’entoure :

    – circonstances qui ne pouvaient pas faire abstraction de l’impact de cette affaire sur un électorat devenu numériquement incontournable, en pleine élection présidentielle…

    -silence médiatique assourdissant si l’on songe aux “révélations” qui ont émaillées cette campagne électorale…

    Collusion du politique et du médiatique ?
    Oui, selon toute vraisemblance, à un juger par cette singulière uniformité de cécité.

    Que nous enseigne (une fois de plus, suis-je tenté d’écrire) cette tragédie ?

    – Qu’il existe, désormais, un décalage entre notre communauté qui. perçoit peut-être insuffisamment sa marginalisation et le reste de la population française.

    -que nos valeurs (religieuses, mode de vie, commémoration de la Shoah) sont rejetées par un part non négligeable de nos concitoyens, à l’origine de l’indifférence que nous constatons, ou d’une hostilité croissante.

    Que des courants d’anti…sionisme, d’antisémitisme se sont rejoints, parfois contre nature (extrême droite/extrême gauche) aux prétextes les plus divers (conflit du moyen orient, crise financière). Ou alors entre petits fils de collaborateurs nazifiants et “jeunes”des citées.

    Les leaders juifs ont ils réellement pris la mesure de ce clivage qui isole notre communauté ?

    On en parle, peut-être, au Dîner du Crif…

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais