Pour Dupond-Moretti, le terme «ensauvagement» de la société entretient «le sentiment d'insécurité»

Home»A LA UNE»Pour Dupond-Moretti, le terme «ensauvagement» de la société entretient «le sentiment d’insécurité»
Pour Dupond-Moretti, le terme «ensauvagement» de la société entretient «le sentiment d'insécurité»

« L’ensauvagement»
de DUPONT-MORETTI envers les victimes !

SeparateurCjfaiTrL.fw_-1.fw

Réponse aux déclarations de Monsieur Dupont-Moretti que vous trouverez sous cette réponse éditoriale

SeparateurCjfaiTrL.fw

Non, monsieur le Garde des Sceaux , il n’y a pas un sentiment d’insécurité mais une insécurité réelle, concrète et quotidienne à laquelle les français doivent faire face dans leur vie de tous les jours !

Votre parcours professionnel vous a imbibé de compassion envers vos clients, c’est à dire les voyous, les délinquants et les criminels ! 

Depuis des années, votre leitmotiv est d’exclure les victimes  du procès pénal , oubliant de ce fait, la raison d’être de ce procès pénal qui est l’atteinte à l’intégrité de la personne ! Et cette personne, ne vous en déplaise, c’est la ou les victimes .

L’humanisme et le respect des droits de l’homme ne consiste ni à trouver d’ignobles excuses aux malfrats, ni d”avoir de l’empathie, voire de la sympathie, pour ceux qui détruisent des vies mais d’avoir de la compassion pour ceux dont  la vie a été détruite !

Certes, vous défendez votre gagne-pain, et je le comprends ! Vous êtes avocat de la défense et dans un procès pénal on sait très bien ce que cela veut dire ! Vous avez fait votre carrière en faisant des effets de manche au dépend des victimes et en honorant les malfrats !

Vous allez nous dire que c’est votre métier et  que c’est votre rôle ! Certes ! Mais cela ne vous oblige ni à faire montre d’un excès de zèle envers les criminels, ni du mépris envers les victimes !

Vous qui pleurez l’enfermement des délinquants, et ce qui est parfois, de manière rarissimes, leur long emprisonnement, vous n’avez jamais eu une pensée compassionnelle envers ceux qui sont  les seuls à être condamnés à la perpétuité, et cela sans aucun espoir de réduction de peine puisque la prison ils la porte en eux : ceux-là, ce sont les victimes !

La Justice, comme son nom l’indique, c’est d’abord et avant tout , de rendre justice à ceux qui n’ont plus le droit de le faire par eux-mêmes, c’est de «punir» ceux qui leur ont fait du mal, et c’est conforter l’idée que ces crimes ne resteront pas impunis !

La Justice n’ a pas pour seule vocation de rassurer ceux qui n’ont jamais été victimes ou d’avoir une force dissuasive ! Non, la Justice   a,   d’abord et avant tout, vocation  à démontrer que les victimes ne sont pas seules dans leur calvaire et que la société est de leur côté. Enfin, ne vous en déplaise, la Justice a également pour but d’assouvir un besoin de vengeance de la victime qui ne peut pas s’exprimer autrement sa colère dans une société apaisée et démocratique !

Monsieur Dupont-Moretti ne faites pas la charité avec l’argent des autres, ne vous achetez pas l’âme d’un bon samaritain avec la souffrance des victimes !

Emmanuel Macron,  depuis son élection, n’a pas eu, c’est le moins qu’on puisse dire, la moindre compassion pour les victimes . En effet, d’abord, il a supprimé le Secrétariat d’Etat aux Victimes, ensuite il n’a cessé de trouver de multiples excuses aux délinquants, enfin il vous a nommé Garde des Sceaux tout en connaissant votre mépris pour les victimes; mépris passif et non actif, j’en conviens !

Monsieur Dupont-Moretti, je vous le demande humblement,  ne jouez plus avec la souffrance des victimes ni pour des raisons politiques, ni pour raisons théâtrales et encore moins pour des raisons d’ego inassouvi ! 

Les victimes méritent au moins ça !!!

Richard C.  ABITBOL
Président

SeparateurCjfaiTrL.fw

Pour Dupond-Moretti, le terme «ensauvagement» de la société entretient «le sentiment d'insécurité»

Invité d’Europe 1 mardi matin, le garde des Sceaux a pris ses distances avec la notion «d’ensauvagement» pourtant répétée par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

 

Il assume son désaccord. Invité sur Europe 1 mardi 1er septembre, le ministre de la Justice n’a pas souhaité reprendre le terme «d’ensauvagement» utilisé par Gérald Darmanin pour qualifier l’insécurité qui gangrène, selon lui, «une partie de la sociét黫Je ne le reprends pas. C’est une question de sensibilité. Chacun utilise les mots qu’il veut utiliser. Le ministre de l’Intérieur, c’est le ministre de l’Intérieur», a-t-il souligné.

«On n’est pas obligé de faire de la surenchère populiste»

 

Selon le garde des Sceaux, cette notion «développe le sentiment d’insécurité», ce qui est «pire que l’insécurit黫L’insécurité, il faut la combattre, le sentiment d’insécurité, c’est plus difficile car c’est de l’ordre du fantasme», a-t-il martelé. Pour Éric Dupond-Moretti, ce «sentiment d’insécurité» est «nourri» par «les difficultés économiques», par «le Covid», mais aussi par «certains médias», et notamment les «chaînes d’infos continues».

«Et ensuite, vous avez le discours populiste, la surenchère, ceux qui en rajoutent en permanence», a-t-il déploré. «J’entends la charge qui est sonnée depuis ce week-end», a raconté le ministre de la Justice alors qu’un homme âgé de 45 ans a reconnu le viol et le meurtre d’une adolescente le 20 août dernier à Nantes (Loire-Atlantique). Condamné en 2005 à 18 ans de prison pour 12 viols et tentatives de viol, il avait été libéré en 2016. «Avec un drame comme celui-là, on doit se taire. On n’est pas obligé de faire de la surenchère populiste», a-t-il insisté. «Je veux m’adresser à l’intelligence des Français, pas à leurs bas instincts», a martelé le ministre de la Justice.

Éric Dupond-Moretti a notamment ciblé Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France, pour qui la sécurité est l’«immense faillite du quinquennat» «Xavier Bertrand utilise les mêmes mots que Madame Le Pen qu’il a pourtant combattue dans les Hauts-de-France», a-t-il raillé, affirmant que «la France n’est pas un coupe-gorge». Un rappel qui vaut également pour son collègue ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin?


 

À voir aussi – Zemmour: « L’Intérieur et la Justice n’existent plus»

 
Zemmour: « L’Intérieur et la Justice n’existent plus»
L’éditorialiste revient sur la nomination d’Eric Dupond-Moretti au ministère de la Justice et celle de Gérard Darmanin à l’Intérieur, le duo et le duel qu’ils vont former. Une illusion selon lui : ces 2 ministères sont des coquilles vides.

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

 

 

 

Source:© Pour Dupond-Moretti, le terme «ensauvagement» de la société entretient «le sentiment d’insécurité»

One Response to "Pour Dupond-Moretti, le terme «ensauvagement» de la société entretient «le sentiment d’insécurité»"

  1. Anonyme   2 septembre 2020 at 9 h 36 min

    Merci Richard, je vois que ton travail journalier au sein de la CJFAI est intéressant….

    Nous partons qq jours en repos, ensuite je t’appellerai afin que nous nous rencontrions au chalet.

    Bien à toi

    Léa

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais