Municipales à Paris. Débat Hidalgo-Buzyn-Dati : cinq choses à savoir avant le match de ce mercredi

Home»A LA UNE»Municipales à Paris. Débat Hidalgo-Buzyn-Dati : cinq choses à savoir avant le match de ce mercredi
Municipales à Paris. Débat Hidalgo-Buzyn-Dati : cinq choses à savoir avant le match de ce mercredi

C’est le dernier grand soir. Surtout pour Rachida Dati et Agnès Buzyn, toujours décrochées dans les sondages. À quatre jours du second tour des élections municipales, le débat organisé ce mercredi soir sur BFMTV apparaît pour les deux adversaires d’Anne Hidalgo comme la dernière chance de se relancer dans la bataille de Paris.

À quatre jours du second tour des élections municipales, Anne Hidalgo, Agnès Buzyn et Rachida Dati se retrouvent sur un plateau de télévision pour débattre. Un rendez-vous important, surtout pour les deux adversaires d’Anne Hidalgo qui, à la traîne dans les sondages, doivent tout faire pour bousculer la maire sortante.

Le débat se tiendra malgré la grève

Alors que les salariés de NextRadio TV (BFMTV, RMC…) sont depuis ce mercredi en grève pour contester le plan de suppressions de postes, des menaces ont un temps pesé sur la tenue du débat entre les trois candidates à la mairie de Paris. Mais selon la chaîne, ce dernier aura bien lieu ce soir et sera diffusé à 20 h 45.

Ce débat est un moment citoyen et compte pour la vie démocratique. Nous sommes engagés vis-à-vis des candidates et des Parisiens, explique Marc-Olivier Fogiel, directeur de BFMTV à nos confrères du Parisien À l’origine, il devait se tenir en mars. Nous l’avons monté depuis longtemps avec une équipe dédiée. Il aura donc lieu dans nos locaux. Il n’y a pas de volonté dans la rédaction de le saboter.

La filiale de médias du groupe Altice (BFMTV, RMC, RMC Sport, BFM Business, RMC Découverte, RMC Story…) a dévoilé un vaste plan d’économies et de reconquête ». Un tiers des effectifs, sur un total de 1 600 salariés, serait menacé selon l’intersyndicale.

Hidalgo toujours en tête des sondages

Elle aura toujours fait course en tête ; dans les sondages tout du moins. Selon le dernier sondage Elabe réalisée pour BFMTV , la maire sortante socialiste de la capitale est créditée de 44 % d’intentions de vote. Derrière, les listes Les Républicains de Rachida Dati sont créditées de 35 %, suivies des listes La République en marche-MoDem-UDI soutenues par Agnès Buzyn, qui n’obtiendraient en scores cumulés que 18 % le 28 juin, d’après ce sondage.

Sans surprise, Anne Hidalgo semble profiter d’un bon report des voix des écologistes, fruit de l’alliance tissée dans l’entre-deux tours avec l’EELV David Belliard. Agnès Buzyn semble la plus en danger pour ce second tour, 18 % de son électorat annonçant dans ce sondage vouloir vote Dati au second. Pas de quoi inquiéter Anne Hidalgo en tout cas.

Dati et Buzyn forcément à l’offensive

Distancées au premier tour et dans les sondages, Rachida Dati et Agnès Buzyn ont fait évoluer leurs arguments de campagne.

Rachida Dati, comme beaucoup de candidats depuis la crise du coronavirus, a verdi son programme. Si la sécurité et la propreté restent ses sujets de prédilection, la candidate LR n’hésite plus à attaquer la maire sortante sur l’environnement. Anne Hidalgo est la maire du béton a-t-elle ainsi dénoncé hier sur Sud Radio.

A.Hidalgo est la Maire du béton. Les projets qu’elle a actés représentent 2 fois la surface de La Défense ! Nous sommes contre la bétonisation et la densification de #Paris.
Je végétaliserai toutes les friches existantes.#DatiPourParis

Vidéo intégrée

238Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité138 personnes parlent à ce sujet

Agnès Buzyn également joue la carte du vert dans la capitale du bitume. Et promet 5 milliards pou un urbanisme durable.

Paris ne doit plus être la capitale du bitume et doit tourner la page des grands projets de bétonisation qui ont rendu notre quotidien irrespirable.
Je mettrai en place un investissement de 5 milliards € pour faire de Paris la ville de l’urbanisme durable et des espaces verts.

Vidéo intégrée

263Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité133 personnes parlent à ce sujet

Plus que jamais distancée, Agnès Buzyn assure malgré tout toujours y croire et veut jouer le match. Arrivée comme remplaçante après la déroute de Benjamin Griveaux, rapidement attaquée sur sa gestion de ce qui n’était qu’alors les prémices du coronavirus, Agnès Buzyn se pose malgré tout comme la candidate de la majorité présidentielle, espérant toujours mobiliser dimanche les électeurs macronistes. Des figures du gouvernement, le Premier ministre en tête, sont récemment apparues sur les tracts et tweets des candidats LREM dans les arrondissements. Quitte même pour certains à préférer mettre en avant ces invités de marque que la candidate Buzyn

Cocasse : à Paris, Gaspard Gantzer a effacé de son dernier tract le nom d’Agnès Buzyn, la candidate à la Mairie dont il est pourtant porte-parole. À la place, il s’affiche avec Edouard Philippe, jugé plus porteur.

Voir l'image sur Twitter

358Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité268 personnes parlent à ce sujet

Hidalgo bien implantée

À Paris, c’est la sortante socialiste Anne Hidalgo qui est arrivée en tête du premier tour des municipales, avec 29,3 % des voix, devant Rachida Dati, candidate de la droite (22,7 %) et la candidate de la majorité Agnès Buzyn (17,2 %).

Hidalgo est en tête dans douze arrondissements, tous situés dans le centre et dans l’Est de la capitale. Rachida Dati et ses alliés sont arrivés en tête dans 6 arrondissements de l’ouest parisien. Agnès Buzyn n’arrive en tête que dans deux arrondissements : le IXe et le Ve.

Le plus haut score d’une liste soutenue par Anne Hidalgo se trouve dans le XIe arrondissement (43 %) tandis que c’est dans le VIIe arrondissement que la droite enregistre son meilleur score (50,7 %).

Municipales à Paris. Débat Hidalgo-Buzyn-Dati : cinq choses à savoir avant le match de ce mercredi
Le 15 mars, Anne Hidalgo est arrivée en tête du premier tour des municipales, devant Rachida Dati et Agnès Buzyn dans une majorité d’arrondissements. | VISACTU

Hidalgo concentrée sur Paris

Ses détracteurs l’entrevoient déjà dans la course à l’Élysée. Pour Gaspard Gantzer, responsable de la communication d’Agnès Buzyn et tête de liste LREM dans le VIe arrondissement, à l’évidence, Anne Hidalgo se prépare à la présidentielle. Gantzer dit être convaincu qu’Anne Hidalgo veut se servir de Paris et des moyens donnés par l’Hôtel de Ville pour être candidate à l’élection présidentielle.

Gaspard Gantzer n’est pas le seul à songer à une candidature Hidalgo à la présidentielle de 2022. Même chez les socialistes, elle apparaît comme une candidate crédible. Mais l’intéressée semble concentrée sur la capitale. Paris me comble. Je ne serai pas candidate à la présidentielle, a-t-elle assuré dans un entretien publié mardi sur le site du Figaro .

Je n’ai absolument aucune frustration, d’aucune sorte, bien au contraire, confie-t-elle C’est à l’échelle des villes que la démocratie s’exerce désormais avec le plus de force […] Je ne cherche rien d’autre. Alors définitivement désintéressée de la présidentielle ? Je compte apporter ma contribution et même peser dans les débats, mais depuis la place qui est la mienne, depuis Paris, si les électeurs le veulent bien, a-t-elle poursuivi.

©OUEST-FRANCE

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais