Municipales à Paris : Buzyn n’exclut pas des alliances avec la droite au niveau des arrondissements

Home»A LA UNE»Municipales à Paris : Buzyn n’exclut pas des alliances avec la droite au niveau des arrondissements

Municipales à Paris : Buzyn n’exclut pas des alliances avec la droite au niveau des arrondissementsLa candidate LRM à la Mairie, troisième dans les sondages, envisage des discussions au cas par cas, mais rejette l’idée d’une alliance au niveau des partis après le premier tour.

Agnès Buzyn, candidate La République en marche (LRM) aux municipales à Paris, a affirmé, samedi 7 mars, qu’elle ne ferait « pas d’alliance de partis » au deuxième tour des municipales tout en ouvrant la porte à « des discussions par arrondissement ».

« Je le dis. Il n’y aura aucune alliance de partis, aucune alliance. Il y aura, par arrondissement, des discussions avec ceux qui veulent me rejoindre sur un projet », a affirmé l’ex-ministre de la santé à la chaîne BFM Paris ; elle était interrogée sur une éventuelle alliance avec la candidate Les Républicains (LR) Rachida Dati. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Municipales 2020 : à Paris, la bataille des trois candidates lors du premier débat télévisé

« Il y aura une majorité de projets, mais pas au niveau des partis politiques. Je pense que les Parisiennes et les Parisiens en ont marre de ces clivages droite-gauche. Gérer la Ville de Paris n’est pas être socialiste ou LR », a-t-elle déclaré, ajoutant vouloir proposer « une voie centrale ».

« Nous nous apprécions beaucoup »

Elle a une nouvelle fois souligné connaître « de longue date » le candidat dissident Cédric Villani, exclu de LRM. « Nous nous apprécions beaucoup », a-t-elle ajouté.

Après l’échec de tentatives de fusion des listes Villani et Buzyn avant le premier tour, l’ex-ministre a plusieurs fois dit être en relation avec le candidat ex-LRM auquel la maire sortante socialiste Anne Hidalgo a également fait des appels du pied. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Elections municipales 2020 : Cédric Villani, une PME politique en difficulté à Paris

Selon un dernier sondage Ipsos-Sopra Steria, Anne Hidalgo reste en tête avec 25 % d’intentions de vote au premier tour (le 15 mars), mais elle est talonnée par la liste de Rachida Dati (24 %), en progression de 4 points.

Le duo de tête creuse l’écart avec la liste LRM d’Agnès Buzyn, stable à 19 % depuis une précédente enquête il y a deux semaines.

En perte de vitesse, la liste Europe Ecologie-Les Verts de David Belliard est désormais créditée de 12 % (– 1) et celle de Cédric Villani de 7 % (– 2).

Lire aussi : nos articles sur la campagne pour les municipales à Paris

Le Monde avec AFP

Source: Municipales à Paris : Buzyn n’exclut pas des alliances avec la droite au niveau des arrondissements

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais