Mélenchon défend Wauquiez et cible la presse «ennemie de la liberté d'expression»

Home»A LA UNE»Mélenchon défend Wauquiez et cible la presse «ennemie de la liberté d’expression»

Mélenchon défend Wauquiez et cible la presse «ennemie de la liberté d'expression»

LE SCAN POLITIQUE – Sur son blog, le leader de la France Insoumise a jugé que «l’affaire» provoquée par la fuite des propos polémiques de Laurent Wauquiez était «ridicule». «On ne peut plus nulle part parler librement», a-t-il critiqué.

C’est un soutien pour le moins inattendu. Dix jours après la fuite de ses propos polémiques devant des étudiants de l’EM Lyon, Laurent Wauquiez a vu Jean-Luc Mélenchon prendre sa défense lundi. Sur une note publiée sur son blog, le leader de la France insoumise a jugé l’affaire «ridicule», la qualifiant comme une «lourde attaque globale du parti médiatique.»

«Wauquiez a fortifié son autorité»

«Déjà, Wauquiez a appris l’essentiel: ne pas reculer» face à «la pauvre cloche de journaliste à la manœuvre», le salue sur son blog Jean-Luc Mélenchon. Le député LFI de Marseille a en effet apprécié que le président des Républicains assume ses propos en public lors d’une interview pour BFM TV. «Mais la leçon reste», estime-t-il cependant en regrettant que «dorénavant, on ne puisse plus nulle part parler librement. La presse est ainsi la première ennemie de la liberté d’expression.»

«La presse est la première ennemie de la liberté d’expression»

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon va même jusqu’à reconnaître que l’épisode aura été bénéfique pour le patron des Républicains. «Laurent Wauquiez a fortifié son autorité et s’est débarrassé d’une nouvelle poignée de traîtres. De son point de vue, il s’est renforcé. Autant de tireurs dans le dos de moins pour le prochain épisode», affirme-t-il en référence à la démission des juppéistes Dominique Bussereau et Fabienne Keller.

Mélenchon s’en prend au «parti médiatique»

Si Jean-Luc Mélenchon se montre conciliant envers Laurent Wauquiez, le leader de La France insoumise est en revanche beaucoup moins tendre avec les médias. Le quatrième homme de la présidentielle n’hésite pas à émettre des thèses complotistes, sous entendant que les médias ont déclenché l’affaire pour soutenir Emmanuel Macron. «L’opération était destinée à empêcher la droite de se regrouper autour de son parti traditionnel au moment où l’opération “Macron chef de toutes les droites” a du plomb dans l’aile du fait des sondages.»

«Le pouvoir médiatique est d’essence complotiste»

Jean-Luc Mélenchon

«Nous n’avons pas d’autre adversaire concret que le “parti médiatique”. Lui seul mène bataille sur le terrain en inculquant chaque jour la drogue dans les cerveaux», écrit aussi Jean-Luc Mélenchon. «Le parti médiatique est sans recours. Sa condition de survie est de le rester. D’ailleurs, le but du parti médiatique est de détruire tous les autres “émetteurs” de pensée», affirme-t-il, avant de conclure: «Le pouvoir médiatique est d’essence complotiste.»

Le leader de La France insoumise s’en prend régulièrement – et souvent violemment – à l’influence des journalistes dans le jeu politique. «Il faudrait qu’on puisse avoir des rapports plus détendus avec les médias», souhaitait-il pourtant début février sur BFM TV. Un projet qui ne semble donc, à l’heure actuelle, pas vraiment en bonne voie…


Source:© Mélenchon défend Wauquiez et cible la presse «ennemie de la liberté d’expression»

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais