Le principal adversaire de Poutine est un juif libéral

Home»A LA UNE»Le principal adversaire de Poutine est un juif libéral

Le principal adversaire de Poutine est un juif libéral

 

Avec la disqualification d’Alexei Navalny, le réformiste de longue date Grigory Yavlinsky devient la figure la plus connue en lice contre le leader russe

JTA – L’exclusion du principal dirigeant de l’opposition russe de la course à la présidence peut être néfaste pour la démocratie, mais c’est une aubaine pour Grigory Yavlinsky, un politicien libéral juif qui apparaît comme le principal adversaire du puissant Vladimir Poutine.

Yavlinsky est un économiste et ancien vice-Premier ministre dont la mère, Vera Naumovna, était juive. Mercredi, il a rassemblé et soumis au comité des élections centrales les 100 000 signatures requises pour participer à la course présidentielle en mars.

Cela fait de lui la seule figure d’opposition largement reconnue après Alexeï Navalny, le mois dernier, un challenger nationaliste qui avait été disqualifié suite à sa condamnation pour fraude en 2014 – une condamnation que le plus haut tribunal des droits de l’homme en Europe dit correspondre à une manipulation du pouvoir judiciaire russe sous Poutine.

Bien sûr, cela ne veut pas dire que Yavlinsky, un des cofondateurs du parti Yabloko, a une chance de devenir président.

Les élections sont largement considérées comme truquées en Russie, un pays qui a été classé plus restrictif que l’Iran et le Yémen dans l’indice « Freedom in the World 2017 » de Freedom House.

Mais l’élimination de Navalny signifie que Yavlinsky, 65 ans, dont le meilleur résultat électoral a été l’obtention de 7,4 % des voix lors des élections présidentielles de 1996, a maintenant une chance de rallier l’opposition rebelle derrière lui.

Selon Roman Bronfman, un éminent analyste russe d’Israël qui, comme Yavlinsky, a grandi dans ce qui est aujourd’hui l’Ukraine, cela pourrait permettre à Yavlinsky de mettre un frein à la victoire presque certaine de Poutine.

« Si Navalny approuve Yavlinsky, il pourrait bien atteindre un résultat important aux élections parce que l’opposition à Poutine est forte, même si elle est réprimée », a déclaré Bronfman à JTA.

Le principal adversaire de Poutine est un juif libéral
Alexei Navalny, leader de l’opposition russe, pendant une manifestation à Moscou, le 14 mai 2017. (Crédit : Ivan Vodopyanov/AFP)

Navalny a atteint un franc succès lors des élections municipales de Moscou en 2013, où il a terminé deuxième derrière le candidat du parti au pouvoir avec 27 % des voix. C’est peut-être la raison pour laquelle il a été évincé de la politique.

Boris Nemtsov, un autre chef juif de l’opposition qui était vice-Premier ministre, a été tué près du Kremlin en 2015 après avoir déclaré qu’il se présenterait contre Poutine en 2018.

Mais sans Navalny, Yavlinsky ne devrait pas attirer beaucoup de votes, selon Bronfman.

« Il est trop libéral », a déclaré Bronfman à propos de Yavlinsky, qui s’est opposé à la guerre en Tchétchénie et s’est même rendu dans cette région majoritairement musulmane de Russie pour négocier une trêve dans les années 1990, en s’offrant lui-même comme otage aux rebelles. « Et il n’est pas charismatique ; il n’a pas la même énergie que Navalny avait pour lui.

Comme Nemtsov, Yavlinsky a été un farouche adversaire de l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014 – une position qui lui a valu des menaces de mort de la part de nationalistes qui l’ont qualifié de traître. Il est également difficile pour un nationaliste comme Navalny d’approuver Yavlinsky.

Le principal adversaire de Poutine est un juif libéral
Boris Nemtsov, ici en 2014, était un autre leader de l’opposition juive. Il a été tué près du Kremlin en 2015 après avoir annoncé qu’il se présentait contre Vladimir Poutine en 2018. (Alex Wong / Getty Images via JTA)

Navalny n’a montré aucune intention de soutenir Yavlinsky. En fait, le leader de l’opposition disqualifié appelle à un boycott des élections – un mouvement qui ne devrait pas ébranler l’emprise absolue de Poutine sur le pouvoir, mais qui a un réel potentiel de paralyser la candidature de Yavlinsky.

L’appel au boycott divise l’opposition, selon Andrey Kalikh, un militant et journaliste russe des droits de l’homme.

« D’un côté, il y a les forces qui s’unissent autour de l’appel de Navalny » pour un boycott, écrit-il dans un éditorial publié jeudi sur le site Open Democracy. De l’autre côté, « il y a le parti au pouvoir ainsi que le parti libéral Yabloko et Ksenia Sobchak », un candidat indépendant et présentateur de télévision qui a aussi des racines juives.

Sobchak fait partie des dizaines de personnes qui ont annoncé leur intention de se présenter à la présidence, mais qui n’ont pas encore soumis les 100 000 signatures requises. Ils ont jusqu’au 31 janvier pour le faire.

Le principal adversaire de Poutine est un juif libéral
Vladimir Jirinovski parle à la télévision russe en juin 2016. (Capture d’écran YouTube

Tous les candidats inscrits qui défient Poutine aux élections – y compris Vladimir Jirinovski, qui a fréquemment critiqué les juifs – ont dit qu’ils avaient des racines juives.

Si la participation de Yavlinsky au vote est approuvée, il deviendra le troisième candidat enregistré aux élections de mars après Pavel Grudinin du Parti communiste – un choix improbable pour de nombreux Russes qui ont un souvenir amer du communisme – et Jirinovsky, un provocateur ultra-nationaliste qui est également peu susceptible d’attirer les électeurs à la recherche de liberté, lassés de Poutine.

C’est une des raisons pour lesquelles Bronfman croit que les origines de Yavlinsky ne l’atteindront pas électoralement.

« Bien qu’il soit d’origine ukrainienne, et d’origine juive, comme beaucoup d’autres de l’opposition et du côté de Poutine, ce n’est pas vraiment un facteur », a déclaré Bronfman.

Cela peut expliquer pourquoi Yavlinsky fait partie des nombreux politiciens juifs en Russie – des personnalités comme Yevgeny Roizman, Nemtsov et Sobchak – qui parlent ouvertement de leurs racines juives.

« Je n’ai jamais caché le fait que ma mère est juive », a déclaré Yavlinsky dans une interview en 2001. « Comment peut-on renier sa mère ? »

L’ouverture est la marque de fabrique de Yavlinsky, qui, c’est exceptionnel pour un politicien russe, parle franchement de son enfance et d’autres aspects de sa vie.

Il n’éprouve aucun remord du fait que ses deux fils vivent au Royaume-Uni – signe de manque de patriotisme, pour certains opposants.

Dans une interview en 2016, Yavlinsky a dit qu’ils étaient partis pour des raisons de sécurité après l’enlèvement de son fils aîné en 1994. Les ravisseurs lui ont coupé une phalange et l’ont envoyé à Yavlinsky accompagné de la note : « Si vous ne quittez pas la politique, nous couperons la tête de votre fils. » Mais ils ont libéré le captif et sa phalange a été recousue.

Le principal adversaire de Poutine est un juif libéral
Le président russe Vladimir Poutine plonge dans les eaux glacées du lac Seliger lors de la célébration des vacances de l’Épiphanie dans la région russe de Tver, le 19 janvier 2018. (Photo AFP / Spoutnik / Alexey Druzhinin)

Yavlinsky aime aussi parler de la boxe, un sport dans lequel il excellait quand il était jeune champion d’Ukraine en 1968.

Les origines juives de Yavlinsky ont été utilisées contre lui au cours de sa longue carrière politique.

Lors d’un rassemblement électoral – Yavlinsky s’est présenté à la présidentielle en 1996 et en 2000, et a tenté aussi en 2012, mais sa candidature a été rejeté sur des allégations d’irrégularités dans sa liste de 100 000 signatures – un perturbateur lui a demandé : « Comment un juif ose même devenir le président de la Russie ? »

Une référence aux sentiments antisémites persistants centrés sur le rôle démesuré des Juifs dans la révolution communiste et les régimes qui ont suivi. Yavlinsky a répondu sur le ton de l’humour.

« Les juifs ont fait tant de mal à la Russie qu’ils sont obligés d’en rectifier les conséquences », se souvient avoir répondu Yavlinsky dans l’interview de 2001. « Bien sûr, c’était une blague, le public a ri et l’atmosphère s’est immédiatement détendue ».

Malgré cet échange, Yavlinsky insiste sur le fait que la société russe n’est pas antisémite et que sa popularité parmi certains électeurs le prouve.

« Après la destruction du système bolchevik, il est devenu clair que l’antisémitisme en Russie était principalement de nature étatique » et ne fait pas partie de la société, a-t-il déclaré lors d’une interview accordée en 1999 à CNN. Et dans la mesure où cela existe, « la création d’un nouvel Etat démocratique fort arrêtera l’antisémitisme ».

Source:©  Le principal adversaire de Poutine est un juif libéral

8 Responses to "Le principal adversaire de Poutine est un juif libéral"

  1. Gilles Prince
    Gilles Prince   1 février 2018 at 4 h 09 min

    a liberal Jew in Russia WOW Grigory Yavlinsky un reformiste devient la figure la plus connue Mr. Putin will have to sit with Nathanyahu let pray !

    Répondre
  2. Gilles Prince
    Gilles Prince   1 février 2018 at 4 h 09 min

    a liberal Jew in Russia WOW Grigory Yavlinsky un reformiste devient la figure la plus connue Mr. Putin will have to sit with Nathanyahu let pray !

    Répondre
  3. Gilles Prince
    Gilles Prince   1 février 2018 at 4 h 09 min

    a liberal Jew in Russia WOW Grigory Yavlinsky un reformiste devient la figure la plus connue Mr. Putin will have to sit with Nathanyahu let pray !

    Répondre
  4. Gilles Prince
    Gilles Prince   1 février 2018 at 4 h 09 min

    a liberal Jew in Russia WOW Grigory Yavlinsky un reformiste devient la figure la plus connue Mr. Putin will have to sit with Nathanyahu let pray !

    Répondre
  5. Carole Amar
    Carole Amar   1 février 2018 at 12 h 50 min

    Contre Poutine…

    Répondre
  6. Carole Amar
    Carole Amar   1 février 2018 at 12 h 50 min

    Contre Poutine…

    Répondre
  7. Carole Amar
    Carole Amar   1 février 2018 at 12 h 50 min

    Contre Poutine…

    Répondre
  8. Carole Amar
    Carole Amar   1 février 2018 at 12 h 50 min

    Contre Poutine…

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais