Le plus grand paquebot du monde a quitté Saint-Nazaire

Home»Anciens1»Le plus grand paquebot du monde a quitté Saint-Nazaire

Le plus grand paquebot du monde a quitté Saint-Nazaire

INFOGRAPHIE – Le Symphony of the Seas, plus grand paquebot du monde, a été livré ce vendredi à l’armateur Royal Caribbean. Il est le symbole du succès des Chantiers de Saint-Nazaire, qui l’ont fabriqué, dans le monde de la croisière. Il a quitté Saint-Nazaire ce samedi.

C’est le plus grand paquebot du monde. Les dimensions du Symphony of the Seas sont gargantuesques avec une longueur de 362 mètres, 47 mètres de large et 66 mètres de hauteur au niveau des infrastructures. Ce nouveau navire est effectivement le plus grand jamais construit, faisant un mètre de plus que le Harmony of the Seas, son quasi-jumeau également mis à l’eau en 2016. Il pourra accueillir 6780 passagers, logés dans 2775 cabines et servis par 2100 membres d’équipage. C’est donc une petite ville de près de 9000 habitants qui se déplace sur la mer.

» LIRE AUSSI – Démesure, loisirs tarifés et interdiction de fumer: voyage à bord du Harmony of the Seas

Fabriqué par les chantiers STX, à Saint-Nazaire, le Symphony of the Seas a été livré ce vendredi à son propriétaire, la compagnie américaine Royal Caribbean. Il a quitté ce samedi Saint-Nazaire pour l’Espagne, pour une campagne estivale de croisière en Méditerranée. Le Symphony of the Seas est le deuxième navire d’une série de trois, la classe Oasis, commandées par Royal Caribbean auprès des Chantiers de l’Atlantique. Le troisième membre de cette classe, dont le nom n’a pas été dévoilé, est prévu pour 2022.

Les dimensions impressionnantes du Symphony of the Seas
                                                                   Les dimensions impressionnantes du Symphony of the Seas

Ces navires sont le symbole du succès de STX dans ce domaine des paquebots de croisière. Saint-Nazaire affiche actuellement un rythme de fabrication de deux navires par an jusqu’en 2022. Ses clients, Royal Caribbean ou MSC en tête, sont les plus grands croisiéristes mondiaux. C’est plusieurs dizaines de milliers d’heures de travail qui sont en carnet de commandes. Et STX ne manque pas de projet, comme le montre son étude sur des voiliers de croisière, présentée mars au salon Seatrade de Fort Lauderdale, en Floride.

Et les navires de croisière ne représentent pas la seule activité des Chantiers de Saint-Nazaire, également présents dans les navires militaires et même l’éolien off-shore, avec la fabrication de sous-stations électriques, des modules de plusieurs dizaines de mètre de long qui permettent de raccorder les éoliennes off-shore au réseau électrique.

Ce dynamisme explique l’âpreté de la bataille pour le contrôle des Chantiers. En difficulté financière, l’actionnaire coréen de SX a été contraint, par la justice coréenne, de trouver un repreneur. C’est finalement le chantier naval italien Fincantieri qui en a été désigné. Mais l’italien ne sera pas seul puisque, après une passe d’arme, l’Etat français (34,4%), Naval Group (10%), les salariés (2,4%) et des sous-traitants (3,7%) seront également présent à ses côtés. Pour éviter que les intérêts de la France ne se dissolvent dans ceux du nouvel actionnaire.

Source:© Le plus grand paquebot du monde a quitté Saint-Nazaire

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais