Le BNVCA condamne l'agression lâche et criminelle commise délibérément contre le bébé du rabbin de Bron (69) brûlé par du White Spirit aspergé volontairement par un inconnu sur sa poussette dans la nuit du 18 au 19 février

Home»EDITORIALISTES»Le BNVCA condamne l’agression lâche et criminelle commise délibérément contre le bébé du rabbin de Bron (69) brûlé par du White Spirit aspergé volontairement par un inconnu sur sa poussette dans la nuit du 18 au 19 février
Le BNVCA condamne l’agression lâche et criminelle commise délibérément contre le bébé du rabbin de Bron (69) brûlé par du White Spirit aspergé volontairement par un inconnu sur sa poussette dans la nuit du 18 au 19 février

;text-indent:0px;text-transform:none;white-space:normal;word-spacing:0px;background-color:rgb(255,255,255);text-decoration-style:initial;text-decoration-color:initial”>8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy

Le Président                                                      Drancy 22 février 2018
Le BNVCA condamne l'agression lâche et criminelle commise délibérément contre le bébé du rabbin de Bron (69) brûlé par du White Spirit aspergé volontairement par un inconnu sur sa poussette dans la nuit du 18 au 19 févrierSammy GHOZLAN
0177384944


Le BNVCA condamne vigoureusement l'agression lâche commise contre le bébé d'un rabbin de la ville de Bron (Rhône) par un inconnu, dans la nuit de dimanche 18 à lundi 19 février 2018.
Pour le BNVCA, ces faits sont passibles de poursuite judiciaire pour "empoisonnement".
Comme l'ont raconté Mr et Mme EL H, les parents du bébé, au bénévole chargé de la hotline du BNVCA et répété au président, leur fillette âgée de 14 mois a été brûlée lundi
19 février par du "white spirit" aspergé sur sa poussette dans les conditions suivantes:
La poussette est déposée dans le couloir de l'immeuble, garée dans le hall. La grand mère à mis l'enfant dans cette poussette pour la promener. Quelques minutes après l'enfant pleure, crie et se plaint. Il est conduit aux urgences de l'hôpital qui découvre que le bébé présente des brûlures au dos aux fesses et à la cuisse.
De plus la grand mère constate que la poussette a été lacérée durant cette nuit de dimanche à lundi.
Le papa du bébé, rabbin, âgé de 35 ans, qui a déposé plainte, nous confie que souvent son véhicule a fait l'objet de dégradations volontaires (pneus crevés…).
Pour le BNVCA, ces faits sont manifestement de nature antisémite. Ils ont été commis  délibérément et intentionnellement afin de nuire et blesser.
Le BNVCA demande à la police de tout mettre en oeuvre pour identifier le criminel, et faire expertiser par les services de la police scientifique la nature du produit mis en cause.
le BNVCA a décidé de faire assister juridiquement  la famille ELH. et mettre à sa disposition l'avocat du BNVCA.
Nous exprimons notre inquiétude de plus en plus grandissante, face aux nombreux signalements qui nous parviennent et relèvent de différends de voisinage qui dégénèrent en antisémitisme. 

Les bâtiments, les biens de la communauté juive, étant désormais protégés et surveillés, nous constatons que les personnes sont ciblées directement à leur domicile.

L'agression de la famille Pinto à son domicile de Livry Gargan, l'assassinat de Sarah Halimi par son voisin islamiste radicalisé, les tags antisémites, signés Daesh ou les balles kalachnikov découvertes dans la boite aux lettres de Pascal à Noisy le Grand, continuent de hanter nos compatriotes de confession juive. Après le meurtre des écoliers juifs de Toulouse, l'antijjuif s'attaque à un bébé.

L'horreur ne cesse de grandir.

Cette  haine antijuive qui dépasse l'entendement atteint un niveau dangereusement élevé qui accroît le sentiment d'insécurité antisémite.


Images intégrées 2 Images intégrées 3  Images intégrées 4

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais