Consistoire: votez aujourd'hui pour préparer le Consistoire de demain !

Home»A LA UNE»Consistoire: votez aujourd’hui pour préparer le Consistoire de demain !

Consistoire: votez aujourd'hui pour préparer le Consistoire de demain !

Le Consistoire demeure l’institution officiellement représentative de la religion juive de France, notamment auprès des autorités politiques et c’est  pour cela qu’elle a été fondée. Le Consistoire n’est pas une institution religieuse mais “cultuelle” conformément à la loi du 9 décembre 1905. Sa mission est de représenter et défendre les intérêts du Judaïsme français ! Ce qui veut dire qu’elle est gérée par une large majorité laïque pour représenter tous les juifs de France.  Telle a été et reste la volonté de l’Etat! .

Consistoire: votez aujourd'hui pour préparer le Consistoire de demain !
Richard C. ABITBOL Président

Aujourd’hui, dans quelques heures, vous allez voter pour élire 14 des 26 administrateurs du Consistoire de Paris qui auront à gérer le Consistoire pour les huit années à venir, et pour constituer la nouvel direction dudit consistoire pour les quatre années à venir.

Au moment, où les choses évoluent si vite tant pour notre pays que pour notre communauté, c’est une responsabilité considérable qui incombe  tant aux futurs élus qu’aux électeurs.

En ce début de XXIème siècle, notre communauté est confrontée à de nombreux défis et notre génération se doit de les relever!

Le Consistoire est la principale institution juive ayant permis l’essor du Judaïsme français depuis plus de deux siècles dans la préservation de son message ancestral et universel.

Le Consistoire central israélite de France est une institution créée en 1808 par Napoléon Ier pour administrer le culte israélite en France, sur le modèle des deux autres religions officielles de l’époque(catholique et protestante). Il nomme le grand rabbin de France.

Le Consistoire demeure l’institution officiellement représentative de la religion juive de France, notamment auprès des autorités politiques ! C’est ainsi et pour cela qu’elle a été fondée.

Le Consistoire gère les synagogues, la cacherout, la hevra kadicha, et tous les évènements majeurs de la vie juive( b’rith mila, bar et bath mitzva, talmud tora, mariages, conersions, décès,…); ainsi c’est la seule institution qui gère le quotidien de la vie communautaire dans notre pays.

Nous devons donc défendre cette noble institution et apporter autant que peut se faire notre aide pour l’aider à s’adapter et se développer.

Telle est notre ambition .

Chacun d’entre nous a des amis dans chacune des listes qui se présentent.

Chacun d’entre nous est membre d’une ou plusieurs association communautaire, beaucoup d’entre nous sont responsables d’associations communautaires et non communautaires, beaucoup d’entre nous ont des responsabilités dans le monde civil, mais nous avons tous en commun la volonté du bien être de notre communauté sans que les intérêts personnels n’interfèrent avec cette volonté.

C’est pour cela que nous avons décidé d’intervenir, non pas pour donner des directives de vote, mais pour prendre acte auprès des nouveaux élus, et donner notre vision d’avenir pour cette belle institution.

Cet Avenir commence aujourd’hui avec les élections du 26 Novembre. Mais, cette réflexion ne s’arrêtera pas au lendemain des élections, loin s’en faut.

Nous voulons faire des propositions, et nous le ferons tout au long des prochaines années car elles seront cruciales pour notre devenir. Nous le ferons toujours avec pour seule ambition de concilier notre fidélité tant à nos valeurs qu’aux préceptes de nos ancêtres, et cela, en restant clairvoyant sur  la nécessité de notre adaptation nécessaire à un monde nouveau et moderne.

Notre monde a davantage évolué durant ces soixante dernières années que pendant les siècles précédents.

Aussi, notre réflexion doit nous amener à réfléchir à ce que sera notre communauté dans 20 ou 50 ans, à penser l’environnement dans lequel elle évoluera, et surtout à  faire en sorte  que l’on puisse, à nouveau, dire “Heureux comme un Juif en France!”.

En cette période électorale, nous regrettons que les différents candidats affaiblissent le Consistoire par des attaques personnelles et sordides sans vraiment présenter un programme cohérent. nous avons besoin non pas d’un programme fait de vœux pieux, non pas d’un programme constitué de souhaits naïfs, mais d’un programme concret aux objectifs clairs et mesurables, et surtout budgétisé .

Les élections sont faites, bien sûr, pour désigner des élus mais pas seulement; les élections sont faites aussi pour présenter des visions d’avenir alternatives et offrir un bouquet de choix aux électeurs. Malheureusement, tel ne fut pas le cas lors de ces élections, et nous avons eu droit à aucun débat harmonieux entre les candidats et surtout, souvent, à un manque de respect envers les candidats, et entre les candidats.

Il eut été très important que chacun puisse exposer son point de vue, en débattre afin que les électeurs puissent choisir dans la plus grande sérénité.

Nous n’avons pas eu cette chance-là!

La réponse simple à une question compliquée n’existe pas, c’est ce que nous apprend le Talmud; mais nous savons que du débat jaillit la lumière.

Pour notre part, nous pensons qu’il est grand temps de faire évoluer le Consistoire dans l’intérêt bien compris des Consistoires, et du Central dans sa globalité.

Le temps est donc venu de repenser le fonctionnement du Consistoire et de refondre ses statuts mais  dans l’unique intérêt de notre communauté et surtout pas dans l’objectif  de restreindre le corps électoral mais plutôt en réfléchissant à la manière de  l’élargir.

Le devoir de chacun d’entre nous est de renforcer le poids et l’image du Consistoire tant auprès de nos coreligionnaires que des pouvoirs publics. C’est également le devoir de tous les administrateurs !

Il est bon de rappeler que, contrairement à une idée erronée, le Consistoire n’est pas une institution religieuse mais “cultuelle” conformément à la loi du 9 décembre 1905. Ce qui veut dire qu’elle est gérée par une large majorité laïque. Telle était et reste la volonté de l’État!

Le Consistoire a pour objet social  de pourvoir aux intérêts généraux du culte israélite, de préserver l’indépendance et la dignité des ministres du culte,  d’assurer la permanence de la fonction de Grand Rabbin de France, de favoriser le recrutement des ministres du culte et d’assurer leur administration, de promouvoir la connaissance et la transmission du judaïsme, mais surtout de représenter et défendre les intérêts du Judaïsme français ainsi que de préserver ses liens spirituels avec Israël et les Communautés Juives du Monde.

Ainsi  “quand le Judaïsme français est sous le feu roulant de la mise en cause de ses pratiques : Cacheroute, circoncision, règles du mariage, judiciarisation du “suicide assisté”, etc.”, c’est au Consistoire d’agir pour défendre le Judaïsme français et ses valeurs, notamment, auprès des autorités politiques.

Le seul volet politique acceptable pour  les communautés «cultuelles», juives, musulmanes, chrétiennes, bouddhistes ou autres, est celui-là !

Ceux qui voudraient que le Consistoire se détache de ces responsabilités là se trompent !

Oui, il est normal que le Consistoire débatte avec les autorités politiques des seuls sujets politiques qui lui sont propres et uniquement ceux-là: cacherout, circoncision, enterrements, mariages,…

Pour tous les autres sujets , les français  juifs ont, dans la République, la même préoccupation que tous les autres citoyens de la République avec toute la diversité que cela représente !

Ce n’est pas en affaiblissant ou en dénigrant le Consistoire au profit d’autres institutions que l’on relèvera ce défi !

Le Consistoire, qui est une institution juive et républicaine, installée par l’État il y a plus de deux siècles,  reste, et de loin, l’institution la plus «représentative» de notre communauté avec ses dizaines de milliers d’adhérents, la gestion de plusieurs centaines de synagogues et l’organisation de la vie quotidienne de nos communautés ( administration des ministres du culte, cacherout, circoncisions, mariages, enterrements, talmud torah,…)  !

Depuis sa création,  le Consistoire reste l’interlocuteur des autorités et le représentant du judaïsme français. 

C’est pour cela qu’il est extrêmement important que le Consistoire accueille en son sein toutes les composantes du judaïsme français ! Cela est une réforme essentielle pour notre avenir !

Et, enfin, il ne faut, en aucune manière, confondre le Consistoire, autorité laïque, et le Grand Rabbinat, autorité religieuse !

Oui, voilà la base des grandes réformes pour les années à venir !

Et, pour y réfléchir efficacement, il nous  faut dès aujourd’hui préparer les élections de 2021 avec de grands débats qui s’étaleront tout au long des quatre prochaines années. C’est la seule manière utile de préparer le Consistoire de demain !

Un Consistoire qui représentera tous les juifs de France et ainsi il reviendra à l’objectif initial donné à cette très grande institution, la seule réellement représentative de la grande majorité des Juifs de France même si pour le moment elle refuse de tous les représenter.

Comme sur beaucoup d’autre sujets ( antisémitisme, laïcité,…) nous serons présents pour réfléchir et construire avec vous le Consistoire de demain!

Le vrai rendez-vous est donc dans 4 ans mais cette campagne là doit commencer dès aujourd’hui et le devoir de toutes et de tous , et notamment des médias juifs, est d’y participer !

Votez donc !

Votez consciencieusement aujourd’hui en ayant ce grand dessein en tête ! Et cela pour le meilleur de notre grande institution !

 

Richard C. ABITBOL
Président

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais