L'administration Obama aurait fait échouer une enquête contre le Hezbollah

Home»A LA UNE»L’administration Obama aurait fait échouer une enquête contre le Hezbollah
L'administration Obama aurait fait échouer une enquête contre le Hezbollah
Former US president Barack Obama regretted what he called a “temporary absence of American leadership” on climate change Martin BUREAU (AFP)

L’enquête a été entravée pour consolider l’accord nucléaire iranien de 2015

L’administration Obama a secrètement fait échouer une enquête menée par la Drug Enforcement Administration (agence de lutte contre le trafic et la consommation de drogues) aux Etats-Unis, qui visait le Hezbollah soutenu par l’Iran afin d’aider à consolider l’accord nucléaire iranien de 2015, selon une enquête menée par le site d’information Politico.

L’enquête, baptisée “Projet Cassandra”, a été lancée en 2008 pour surveiller les pratiques du groupe terroriste en matière de trafic d’armes et de stupéfiants, notamment l’acheminement de cocaïne vers les États-Unis.

En plus du trafic de drogue, le Hezbollah basé au Liban se livrait également au blanchiment d’argent et à d’autres activités illicites qui leur rapportait environ un milliard de dollars par an, rapporte Politico, s’appuyant sur de nombreux rapports du bureau du procureur.

AFP
Hezbollah fighters giving a guided tour near the Lebanese-Syrian border on July 26, 2017 raise a Lebanese flag showing pictures of soldiers killed fighting jihadists AFP

Après avoir rassemblé des preuves substantielles contre l’organisation chiite, les enquêteurs ont demandé le feu vert du Département américain de la Justice et du Trésor à des poursuites mais les deux organismes les ont laissés sans réponse, indique le rapport de Politico.

 “C’était une décision politique”, a déclaré David Asher, un analyste du Département américain de la Défense spécialisé dans les finances illicites qui a contribué au projet Cassandra.

Selon M. Asher, des responsables de l’administration Obama ont sciemment entravé les efforts visant à appréhender les principaux membres du Hezbollah, y compris l’un des principaux fournisseurs d’armes du président syrien Bachar al-Assad.

Des responsables proches de l’ancien président ont, pour leur part, affirmé à Politico qu’ils cherchaient à améliorer les relations avec l’Iran, et son protégé le Hezbollah, dans le cadre d’une vaste stratégie visant à empêcher Téhéran d’acquérir un arsenal nucléaire, mais n’ont pas cherché à saboter le projet Cassandra pour des raisons politiques.

“Le monde est beaucoup plus compliqué que vu sous l’angle étroit du trafic de drogue”, a notamment indiqué un ancien responsable de la sécurité nationale.

Katherine Bauer, une responsable du Trésor issue de l’administration Obama, qui a présenté un témoignage écrit présenté en février dernier au Comité des Affaires étrangères de la Chambre, a reconnu que “sous Obama, les enquêtes sur le Hezbollah ont été réduites à néant de peur de semer le trouble avec l’Iran et compromettre l’accord nucléaire.”

En conséquence, le rapport mentionne également que le gouvernement américain a ignoré non seulement l’opération de trafic de drogue du Hezbollah, mais aussi d’autres aspects de ses vastes opérations illicites menées dans le monde entier.

Source:©  L’administration Obama aurait fait échouer une enquête contre le Hezbollah

One Response to "L’administration Obama aurait fait échouer une enquête contre le Hezbollah"

  1. Albert Zouari
    Albert Zouari   18 décembre 2017 at 13 h 23 min

    Si on le condamne il n est pas spécial pauvre mec

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais