La consommation, clé des mois à venir

Home»Anciens1»La consommation, clé des mois à venir

La consommation, clé des mois à venir

Sa bonne tenue impactera le niveau de croissance du second semestre.

C’est un scénario dont le gouvernement rêve pour les semaines et les mois à venir: les Français, rassurés par les mesures prises par l’exécutif, notamment par le plan de relance qu’il doit annoncer jeudi prochain, se diront qu’ils n’ont plus besoin de mettre de l’argent de côté et se remettront à consommer. La croissance reprendrait ainsi un peu de vigueur, au point que la chute de l’activité n’atteindrait pas les -11 % anticipés jusqu’à présent pour 2020.

 

Ce scénario n’a pourtant rien de certain… Pour l’heure, l’Insee a confirmé ce vendredi que les dépenses des ménages avaient bien plongé au moment du confinement (de 5,8 % au premier trimestre puis de 11,5 % au deuxième) mais qu’elles avaient été en très forte progression lors des mois de mai (+35,5 %) et juin (+10,3 %), et quasiment stables (+0,5 %) en juillet. Mais selon un autre enquête, la proportion de Français estimant qu’il est opportun de faire des achats importants a diminué au mois d’août. De la même façon, la part des ménages jugeant qu’il est préférable d’épargner a de nouveau augmenté en cette fin de trêve estivale. Le taux d’épargne des Français s’établit aujourd’hui à 27,4 %, contre 14,9 % en moyenne en 2019.

Je souhaite qu’ils dépensent

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, à propos des ménages français

 

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, le sait et a de nouveau appelé cette semaine les ménages à puiser dans les 100 milliards d’euros d’économies qui seront disponibles sur leurs comptes d’ici à la fin de l’année. «Je souhaite qu’ils dépensent» , martèle-t-il, leur garantissant au passage que le budget 2021, actuellement en voie de finalisation, ne prévoyait aucune augmentation d’impôt.

Cette injonction, que la situation de l’emploi et les plans de licenciement à venir pourraient contrecarrer en rognant le pouvoir d’achat des ménages, le ministre espère que les Français l’entendront. Bercy sait que la croissance ne pourra pas, à court terme du moins, venir de l’investissement des entreprises.

Créer des emplois

 

Occupées pendant des semaines à lutter pour leur survie, celles-ci étudient désormais les moyens de restaurer – ne serait-ce qu’un peu – leurs marges. Le tout, dans un contexte où elles ont cruellement besoin de fonds propres. Autant dire que les investissements, nécessaires par la suite pour gagner en compétitivité et tenir dans la course à l’innovation, ne sont pas la priorité.

Le moteur de la consommation sera donc crucial pour faire revenir la croissance. Croissance nécessaire pour garantir de nouvelles créations d’emplois. Et aussi pour ne pas laisser empirer la situation des finances publiques: le gouvernement assure qu’il n’a pas besoin de mettre des économies en face des milliards dépensés pour les plans d’urgence et de relance car la dette engendrée sera notamment remboursée par l’amélioration de la situation conjoncturelle.


Le PIB a bien chuté de 13,8 % au 2e trimestre 2020, un record absolu…

L’Insee a confirmé vendredi la chute historique du PIB au deuxième trimestre, en plein confinement: – 13,8 %, du jamais-vu sur trois mois, après un repli de 5,9 % entre janvier et mars. Même après la chute de Lehman Brothers en 2008 ou la grève de mai 1968, la richesse nationale n’avait jamais autant dévissé…

Mercredi, Bruno Le Maire a indiqué espérer que le PIB retrouve son niveau d’avant-crise en 2022, année pour laquelle il escompte 1,4 % de croissance. Espérant un rebond au second semestre, le ministre de l’Économie a également réitéré sa prévision d’une récession limitée à 11 % cette année, alors que l’Insee table toujours sur un repli de 9 %. Cette prudence s’explique par «beaucoup d’incertitudes internationales», notamment le Brexit, l’élection présidentielle américaine et le futur plan quinquennal chinois.



Source:© La consommation, clé des mois à venir

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais