Sécurité et insécurité

Home»guy»Sécurité et insécurité

Mesdames et Messieurs les Dirigeants Communautaires,

Après le choc de Carcassonne, a-t-on voulu nous éviter un trop plein de faits graves qui pourrait créer un sentiment de panique?

Voilà le titre que vous pouvez lire

http://m.leparisien.fr/amp/paris-75011/paris-une-femme-de-85-ans-perit-dans-un-mysterieux-incendie-24-03-2018-7625997.php?__twitter_impression=true

La réalité est horrible. 11 coups de couteau, plusieurs foyers d’incendie et bien sûr des mains courantes comme dans le cas de Sarah Halimi (Z’l . Cette femme était une survivante de la Shoah. 

Alarmiste, complotiste, j’entends déjà les commentaires, mais gérer le saupoudrage des informations permet de calmer les esprits: le barbare qui a tué Sarah Halimi (Z’l) était sous l’influence de doses massives de stupéfiants, nous avait-on dit. Finalement, non. Le carcactère antisémite? 11 mois pour le reconnaître. Quant à la police, là le mystère reste entier. 

Alors, quelques heures après Carcassonne, et dans le silence frileux de nos représentants communautaires, dont je vous rappelle le communiqué du 7 avril 2017

http://www.crif.org/fr/actualites/crif-communique-des-associations-juives-de-france-sur-lassasinat-de-sarah-attal-halimi

avec votre permission, je serais d’avis

  • D’une part d’informer très largement au sein des Communautés que les mains courantes sont strictement inutiles. Non seulement elles ne donnent lieu à aucune suite, la preuve, mais en plus peut-être, par la « confiance » qu’elles suscitent, elles permettent aux personnes qui les ont déposées de se sentir un peu protégées: une plainte ou rien. Mais une plainte augmente le nombre d’actes antisémites, d’où la réticence certainement. Si la plainte n’est pas recevable, le BNVCA, l’OJE, le SPCJ peuvent intervenir.
  • D’autre part, surtout en province, peut-être pourriez-vous demander à avoir accès au fichier des fichés S de votre région, tout au moins leur nombre et les mesures prises à leur encontre. Ce qui permettra peut-être de rappeler que fichés S veut dire menace et qu’on ne peut laisser une menace sans prendre un minimum de précautions. Cela ne semble pas possible, malgré tout au vu des circonstances, insistons, au moins cela permettra une prise de conscience sur nos inquiétudes. 
  • Enfin, il semblerait nécessaire de recenser les cas de personnes vulnérables et ayant signalé des agissements à la police. Peut-être l’ouverture d’une ligne d’assistance, pour écouter et assurer un suivi, si le relais est pris par les organismes cités ci-dessus

Pourquoi j’interviens ? Parce que le silence tue, parce que l’indifférence tue (Elie Wiesel Z’l) parce qu’à force de vouloir rassurer, on anesthésie. J’interviens pour lutter contre l’anesthésie et parce que le scandale de Sarah Halimi (Z’l) qui n’a pas été sauvée malgré les 28 représentants des forces de l’ordre près d’une heure sur place au milieu des hurlements de la mise à mort de Sarah Halimi (Z’l) doit nous interpeler encore et encore.En Israël, ou ailleurs, elle aurait été sauvée

Notre misère de ne pas avoir su protéger une survivante de la Shoah. 

Que sa famille, si elle en a, trouve la force, le courage et la résignation

Evelyne Gougenheim

06 08 82 16 82

A la veille des Fêtes de Pessa’h, votre dispositif de sécurité est prévu, mais est-il adapté à un niveau d’insécurité plus élevé?

Sécurité et insécurité

Si vous ne désirez plus recevoir notre lettre d’information, cliquez ici

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais