Focus : Visite de travail du PM Netanyahu 11 décembre 2017

Home»A LA UNE»Focus : Visite de travail du PM Netanyahu 11 décembre 2017

Focus : Visite de travail du PM Netanyahu 11 décembre 2017

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, les 10-11 décembre s’est exprimé lors d’une visite de travail à l’Elysée et au Conseil de l’Europe. Vous trouverez ses discours dans leur intégralité. 

Déclaration du Premier ministre Netanyahu lors d’une conférence de presse conjointe avec le Président français Macron – 10 décembre 2017


Focus : Visite de travail du PM Netanyahu 11 décembre 2017


“Merci, Monsieur le Président, mon ami Emmanuel.
Vous êtes en effet un ami. Je me réjouis des condamnations que vous venez d’exprimer contre les attentats terroristes contre Israël et les Israéliens. Ils sont toujours inexcusables.
Nous sommes partenaires dans la recherche de la paix, de la sécurité, de la prospérité et de la culture. Nous partageons tellement de choses, tant d’objectifs, de valeurs, et je pense d’ailleurs que dans tout le Moyen-Orient, il n’y a pas d’autre pays qu’Israël qui se positionne en première ligne et se batte pour ces valeurs que la France chérit, et qui constituent son identité.
Nous coopérons dans de nombreux domaines, y compris la sécurité. Comme vous le savez, cette coopération a sauvé de nombreuses vies. Israël a fourni de précieux renseignements à de nombreux pays d’Europe et de nombreux pays hors d’Europe, ce qui a permis d’éviter des dizaines d’horribles attentats terroristes, dont certains dont vous avez malheureusement souffert. Nous combattons ensemble dans cette lutte contre la barbarie, et vous êtes un chef de file principal dans ce combat. À travers le Moyen-Orient aussi, vos efforts au Liban doivent être salués; vos efforts pour empêcher la propagation de l’agression iranienne doivent être salués.
Est-ce que cela signifie qu’Emmanuel Macron et moi-même sommes d’accord sur tout ? Pas encore, nous y travaillons. C’est une question de temps.
Mais c’est un plaisir de vous revoir, à Paris. Paris est la capitale de la France. Jérusalem est la capitale d’Israël. C’est la capitale d’Israël depuis 3000 ans. C’est la capitale de l’Etat juif depuis 70 ans. Nous respectons votre histoire et vos choix, et nous savons qu’en tant qu’amis, vous respectez les nôtres. Je pense que c’est aussi essentiel pour la paix. Je pense que la paix exige d’être construite sur les fondations de la vérité, sur les faits du passé et sur le présent. C’est le seul moyen de construire un avenir pluraliste et prospère.
Il y a un effort, continuellement dans les forums de l’ONU, l’UNESCO et ailleurs pour nier le lien millénaire du peuple juif à Jérusalem. C’est absurde. Vous pouvez le lire dans un très beau livre, ça s’appelle la Bible. Vous pouvez le lire après la Bible. Vous pouvez l’entendre dans l’histoire des communautés juives de notre diaspora, ‘L’année prochaine à Jérusalem, l’année prochaine à Jérusalem.’ Où est la capitale d’Israël ailleurs qu’à Jérusalem ? Où est notre Knesset, notre parlement ? Où est notre cour suprême, le siège de notre gouvernement, le bureau du premier ministre, le bureau du président ? Ce n’est pas à Beer Sheva, ce n’est pas à Ashdod. Ce sont des villes merveilleuses, mais c’est à Jérusalem. Ça a toujours été notre capitale. Et Jérusalem n’a jamais été la capitale d’aucun autre peuple. Je pense que plus tôt les Palestiniens accepteront cette réalité, plus tôt nous avancerons vers la paix.
C’est pourquoi je pense que l’annonce du président Trump était si historique et si importante pour la paix. En quête de la paix, les États-Unis déploient de sérieux efforts. Et tout ce que je peux dire, comme je l’ai dit au Président Macron, je pense, si vous le voulez bien, que nous devrions donner une chance à la paix, en apportant des choses à la vérité historique, en ouvrant la possibilité de nouvelles négociations. Initiatives renouvelées.

Maintenant, la paix exige non seulement que vous reconnaissiez la réalité, mais aussi que nous combattions l’agression. Le président Macron et moi sommes d’accord sur le fait que nous devons mettre fin à la principale source d’agression au Moyen-Orient qu’est l’Iran. L’Iran est partout. En Irak, en Syrie, au Liban déjà depuis longtemps, où le président essaie de changer valablement la situation, en prenant une véritable initiative que nous apprécions et soutenons. L’Iran est à Gaza, au Yémen. Nous devons faire ce que nous pouvons pour stopper l’Iran.

Ce que l’Iran essaie de faire en ce qui concerne Israël, en dehors du fait qu’il appelle ouvertement à notre anéantissement, c’est deux nouvelles choses.
La première est de se retrancher militairement avec des forces terrestres, aériennes et navales en Syrie, dans le but déclaré de combattre et de détruire Israël. Nous ne tolérerons pas cela. Nous renforcerons chacune de nos paroles par des actes.

La deuxième chose que l’Iran essaie de faire est de mettre à l’intérieur du Liban des missiles
qui changent la donne, des missiles guidés de précision, de fabriquer et d’ajouter plus de 100.000 missiles et roquettes, pour ajouter des munitions guidées de précision, des milliers de ces armes, ce qui représente un réel danger pour Israël, ses villes et ses habitants. Nous ne tolérerons pas cela non plus.

Nous nous tournons vers des dirigeants responsables et des dirigeants importants comme vous, cher président Macron, pour nous aider à faire reculer tout risque d’agression, pour nous aider à donner une chance à la paix. Pas seulement avec nos voisins palestiniens mais dans l’ensemble de la région.

Dans l’ensemble de la région, il y a eu un changement, car beaucoup de pays arabes reconnaissent qu’Israël n’est pas leur ennemi mais leur allié indispensable pour combattre les deux sources de l’Islam militant et sa terreur : les Sunnites dirigés par Daesh, et les Chiites militants dirigés par l’Iran. Il y a là une bénédiction, parce que cela pourrait aider à ouvrir la voie à une paix ultime entre nous et nos voisins palestiniens comme entre nous et le reste du monde arabe.

Je n’abandonne surtout pas le peuple iranien. Je leur parle périodiquement. Et je sais qu’ils souhaitent voir un changement aussi. Mais ce sera plus loin dans le futur. Aujourd’hui, notre travail consiste à prévenir toute agression et à donner à la paix toute la chance qu’elle mérite.

En cela, président Macron, Emmanuel, vous êtes un partenaire indispensable.”

Je vous remercie encore pour votre hospitalité, pour votre amitié et pour vos efforts. “

Remarques du Premier ministre Netanyahu lors de la réunion des Ministres des Affaires étrangères de l’Union Européenne : Bruxelles 

Focus : Visite de travail du PM Netanyahu 11 décembre 2017


Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été accueilli par Federica Mogherini, Haute Représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité le lundi 11 décembre 2017, au siège du Conseil européen à Bruxelles, et a formulé les remarques suivantes:

“Je vous remercie pour cette invitation, Federica, ainsi que le Gouvernement lituanien, et je suis heureux d’être ici.

L’Europe et Israël sont des partenaires importants dans trois domaines principaux: celui de la sécurité, de la prospérité et la paix.

En matière de sécurité, les services de renseignement israéliens ont empêché des dizaines d’attentats terroristes, dont beaucoup sur le sol européen, et je pense que d’innombrables vies ont été sauvées grâce à cette coopération bien connue des services de sécurité de nombreux gouvernements européens. Nous continuerons de le faire dans le cadre de notre combat commun contre le terrorisme.

De même, je pense que le plus grand problème auquel l’Europe est confrontée est le flux de personnes qui fuient les zones déchirées par la guerre au Moyen-Orient et le Moyen-Orient est menacé à la fois par l’ISIS, l’islam militant sunnite et l’islam militant chiite, dirigé par l’Iran. Israël est la plus forte puissance du Moyen-Orient qui empêche la propagation de l’Islam militant, empêchant non seulement les attaques de l’EI en Europe, mais empêchant également l’effondrement de nombreuses parties du Moyen-Orient adjacentes à Israël qui seraient autrement prises en mains par ces militants islamistes, conduisant beaucoup, beaucoup, beaucoup à fuir par millions vers l’Europe.

Alors, évidemment, nous le faisons pour nous protéger, mais, ce faisant, je crois qu’Israël remplit une fonction de sécurité très importante pour les citoyens européens d’une manière qui n’est pas toujours comprise, mais qui semble de plus en plus appréciée par les gouvernements concernés.
Le deuxième point est la prospérité. Nous sommes dans une révolution, une grande révolution au niveau mondial. L’avenir appartient à ceux qui innovent. Il y a dix ans, les dix premières entreprises mondiales comptaient cinq sociétés d’énergie, une IT. En l’espace d’une dizaine d’années, cela a été complètement inversé: cinq entreprises IT figurent maintenant dans le top 10, une compagnie pétrolière est partie, passant du numéro un au numéro cinq.

La révolution est le big data, l’intelligence artificielle, la connectivité, le net. De nouvelles industries sont créées à partir de rien. Israël a maintenant une industrie automobile. Il n’en avait jamais eu. L’Europe a de nombreuses industries automobiles. Notre industrie automobile reçoit des dizaines de milliards de dollars d’investissements, dont 15 milliards il y a quelques mois, lorsqu’Intel a acheté une société de véhicules automatiques basée en Israël. Nous n’avions pas cela. Nous avons 500 startups qui œuvrent dans le secteur des véhicules autonomes ; de Waze et du crowdsourcing (production participative) qui sont importantes, qui changent le visage du transport. Il s’agit seulement d’un exemple.

La santé numérique – autre exemple en cours de développement en Israël; l’agriculture de précision, l’informatique et la cyber-industrie : Israël vient de recevoir 20% de part d’investissement mondial privé dans le secteur de la cyber-sécurité. Pouvons-nous vivre sans cyber sécurité ? Pourrez-vous protéger vos comptes bancaires, vos réseaux électriques, votre aviation civile, vos voitures à l’avenir ? Vous avez besoin de cyber sécurité : Israël est un partenaire mondial.
Par conséquent, le partenariat entre Israël et l’Europe est vital; à mon avis, il est important non seulement pour nous – c’est clair, je ne serais pas ici autrement – mais je pense qu’il important pour l’Europe. Et beaucoup, beaucoup de pays à travers le monde comprennent, qu’Israël est le partenaire l’innovation et que l’innovation c’est l’avenir. Donc, c’est le deuxième point.
Soit dit en passant, nous avons également trouvé du gaz et nous venons de conclure un protocole d’entente avec certains pays européens: Chypre, la Grèce et l’Italie, cela peut vous être familier. Nous étudions actuellement la pose d’un gazoduc depuis nos champs de gaz extra-côtiers jusqu’à l’Italie. Ce serait, je pense, très important également pour l’économie européenne. En matière d’innovation, d’énergie et de toute autre manière, nous croyons que nous sommes vos partenaires naturels.

Le troisième point est la paix. Israël a tendu la main vers la paix avec nos voisins palestiniens pendant 100 ans, bien avant l’existence de l’État d’Israël et après qu’il soit établi. Et pendant 50 ans, avant qu’il y ait une seule implantation ou même une seule question de territoire, nous étions constamment attaqués.
Nous avons été attaqués non pas à cause de tel ou tel territoire, mais à cause de l’idée que n’importe quel territoire, où il y aurait un État juif, un État-nation pour le Peuple juif – dans n’importe quelle limite – serait rejeté par nos voisins. C’est ce qui a conduit au conflit, et c’est ce qui le continue. Vous le voyez dans le déni continu, malheureusement, par les Palestiniens du droit d’Israël à exister en tant qu’État juif, et par le déni de notre Histoire.
Depuis 3.000 ans, Jérusalem est la capitale du peuple juif, depuis l’époque … établie par le roi David, bien documentée dans l’histoire de la Bible et jusqu’à ces lendemains terribles, lorsque les Juifs des ghettos d’Europe murmuraient: “L’année prochaine à Jérusalem, l’année prochaine à Jérusalem.” Nous n’avons jamais perdu cette connexion.

Pourtant, cette connexion est niée dans les forums de l’ONU, à l’UNESCO, dans des décisions risibles qui cherchent à nier l’histoire et la vérité historique.

Jérusalem a été la capitale d’Israël pendant les 70 dernières années. Je pense que ce qu’a fait le Président Trump, c’est mettre carrément les faits sur la table. La paix est basée sur la réalité. La paix est basée sur la reconnaissance de la réalité, et je pense que le fait que Jérusalem soit la capitale d’Israël est clairement évident pour tous ceux qui visitent Israël, voient où se trouve le siège de notre parlement, la Knesset, le siège de notre gouvernement, le Bureau du Président, la Cour suprême. Jérusalem est la capitale d’Israël. Personne ne peut le nier. Cela n’évite pas la paix; cela rend la paix possible, car reconnaître la réalité est la substance de la paix, c’est le fondement de celle-ci.

Il y a maintenant un effort en cours pour présenter une nouvelle proposition de paix par l’administration américaine. Je pense que nous devrions donner à la paix une chance. Je pense que nous devrions voir ce qui est présenté et voir si nous pouvons faire avancer cette paix. Mais si nous devons l’initier je commencerai par cela: reconnaître l’Etat juif. Il a toujours été question de l’Etat juif. Et il est temps que les Palestiniens reconnaissent l’Etat juif et reconnaissent aussi le fait qu’il a une capitale. Elle s’appelle Jérusalem. Je crois que même si nous n’avons pas encore d’entente, c’est ce qui arrivera à l’avenir. Je crois que tous – ou la plupart des pays européens – déplaceront leurs ambassades à Jérusalem, reconnaîtront Jérusalem comme capitale d’Israël, et s’engageront fermement avec nous pour la sécurité, la prospérité et la paix.

Je vous remercie donc de m’avoir donné l’occasion de présenter ces points de vue qui, j’en suis sûr, susciteront de vives discussions avec les Ministres des Affaires étrangères. C’est une opportunité précieuse, importante. L’Europe est importante, c’est pourquoi je suis ici.

Focus : Visite de travail du PM Netanyahu 11 décembre 2017

Focus : Visite de travail du PM Netanyahu 11 décembre 2017

Focus : Visite de travail du PM Netanyahu 11 décembre 2017

Copyright © 2017 Ambassade d’Israel, All rights reserved.
Ambassade d’israel

Our mailing address is:

Ambassade d’Israel

3 Rue Rabelais

Paris 75008

France


Add us to your address book

 

 

Focus : Visite de travail du PM Netanyahu 11 décembre 2017

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais