LE BNVCA refuse de voir les terroristes palestiniens évadés traités avec complaisance par les médias français. Ces terroristes islamistes palestiniens servent de modèles aux terroristes islamistes qui tuent ici.

Home»A LA UNE»LE BNVCA refuse de voir les terroristes palestiniens évadés traités avec complaisance par les médias français. Ces terroristes islamistes palestiniens servent de modèles aux terroristes islamistes qui tuent ici.
0 Partages

Logo.jpg

     
66 rue Laugier – 75017                                                Le 20 septembre 2021

Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

 

COMMUNIQUE

LE BNVCA refuse de voir les terroristes palestiniens évadés traités avec complaisance par les médias français. Ces terroristes islamistes palestiniens servent de modèles aux terroristes islamistes qui tuent ici  

 


Le 6 septembre 2021, six prisonniers palestiniens parviennent à s'évader de leur prison de Gilboa dans le Nord d'Israël en creusant un tunnel depuis leur cellule sous un évier dans leur prison, pourtant dite de haute sécurité.

 

Les forces israéliennes mènent immédiatement  une vaste chasse à l'homme pour arrêter les 6 terroristes, membres de groupes armés. 

Il s'agit de

          Zakaria Zubeidi, ancien commandant du Fatah, le plus tristement célèbre des six. Zubeidi a été responsable de nombreux actes terroristes et notamment d’un attentat-suicide à la bombe qui a tué une Israélienne au cœur de Tel Aviv.

         Eham Kamamji, âgé de 35 ans, résident de Kufr Dan, a attaqué et assassiné un Israélien de 18 ans, Eliyahu Asheri, en 2006. Kamaji, lors de son procès avait déclaré « sa fierté »

         Les frères Al-Arida — Mahmoud, 46 ans, et Mohammad, 39 ans – ont été arrêtés en 1996 et en 2002 pour terrorisme. Ils purgeaient une peine de prison à vie. Comme les autres , il étaient membres du Jihad islamique palestinien

         Le sixième et dernier détenu, Munadil Nafayat, lui aussi membre du Jihad islamique palestinien est âgé de 26 ans. Nafayat, contrairement aux autres fuyards, n’était pas sous le coup d’une inculpation. Il se trouvait en détention administrative, une pratique qui permet au pays de mettre en prison des suspects pour raison sécuritaire. La détention administrative est légale selon la loi internationale qui reconnaît qu’elle peut être nécessaire dans certaines situations extrêmes. Tous ont été capturés vivants par les forces de sécurité israéliennes. 

Les médias français ne qualifient pas ces fugitifs de terroristes, voire de terroristes islamistes palestiniens mais utilisent les mots de « fugitifs, hommes, prisonniers, évadés » mais jamais terroristes, n’hésitant pas, pour certains, à leur conférer une auréole de gloire.

 

Pourtant, ils ont le même profil, que ceux qui ont attaqué la France à Paris, Toulouse, Nice et Strasbourg. Comme eux, ce sont des islamistes, mais, de toute évidence, pour certains médias français, les terroristes qui tuent lâchement les civils juifs israéliens, hommes, femmes, enfants, bébés dans leur berceau, sont, eux, considérés comme de valeureux combattants.  A l'instar de leurs “modèles”, palestiniens les terroristes islamistes reproduisent ici, en France, leur mode opératoire : attaques au couteau, à la hache, à la voiture bélier, à l'arme automatique, au gilet explosif . 

 

Le BNVCA a décidé de ne pas laisser passer sous silence cette forme de discrimination et saisit immédiatement les rédactions des médias concernés, ainsi que Madame la Ministre de la Communication pour la presse écrite, ainsi que le CSA pour ce qui concerne les médias audiovisuels.

0 Partages

Comments are closed.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
en_USEnglish