Le. BNVCA choqué par la décision de relaxe de l’imam de. Toulouse salue la réaction du parquet de faire.appel. Les avocats de l’OJE représentant le BNVCA ont également formé appel

Home»A LA UNE»Le. BNVCA choqué par la décision de relaxe de l’imam de. Toulouse salue la réaction du parquet de faire.appel. Les avocats de l’OJE représentant le BNVCA ont également formé appel
0 Partages




Logo.jpg

     
66 rue Laugier – 75017                                                Le 22 septembre 2021

Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

COMUNIQUE DE PRESSE

Le. BNVCA  à l’origine des poursuites est choqué et déçu par la décision de relaxe prononcée par le. Tribunal de. Toulouse dans l’affaire manifestement antisémite concernant l’imam de. Toulouse. Mohamed.   Tatai   
  Ce dernier avait d’abord ete renvoyé  devant le tribunal correctionnel de Toulouse et notamment poursuivi pour « incitation à la haine raciale », car lors d’un prêche le 15 décembre 2017, l’imam d’une des plus grandes mosquées de la ville aura tenu des propos antisémites. Comme l’a précisé Me Simon Cohen, un des avocats des parties civiles – la Licra, le Crif et le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), qui fut à l’initiative des poursuites et de la plainte déposée en 2018 – le religieux est donc poursuivi pour « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à raison de l’origine ou de l’appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ». Nous considérons que la relaxe est mal venue et injuste.  Pour rappel, Mohamed Tataï aurait appelé à « battre les Juifs » dans une vidéo datant du 15 décembre 2017, puis traduite en juin 2018, par l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI). « [Le Prophète Muhammad] nous a parlé de la bataille finale et décisive: “Le Jour du Jugement ne viendra pas jusqu’à ce que les Musulmans combattent les Juifs, les Juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres, et les pierres et les arbres diront : ‘Oh musulman, oh serviteur d’Allah, il y a un Juif qui se cache derrière moi, viens le tuer’“. »
    En revanche le  BNVCA salue la décision du Parquet de. Toulouse de faire appel de cette décision de relaxe qui blanchirait l’auteur de l’appel d’un  religieux influent à tuer des juifs en vertu d’un verset controversé du Coran   L’incitation au meurtre de juifs est claire et évidente et les avocats de L’OJ E qui portent la parole du BNVCA ont décidé de faire appel de la décision de relaxe perçue comme inique par les correspondants du BNVCA.             
         Le. BNVCA demande que justice soit rendue et que des peines sévères exemplaires et dissuasives soient enfin prononcées  contre l’imam en question de nature à lancer un message clair  aux islamistes et aux musulmans radicalises   
   Nous rappelons que. Toulouse a été le théâtre des assassinats islamistes des petits élèves de l’école juive. Ozar. Hathora. de Toulouse le 19 mars Myriam. Monsonego  8 ans Gabriel 3 ans  . Arie 6 ans et. Jonathan Sandler leur papa. 30 ans                                        
       Le. BNVCA n’acceptera pas un nouveau jugement à la. ´´Sarah. Halimi ´ et nous sommes convaincus que les avocats de l’OJE nous représentant  sauront convaincre la. Cour dans leurs plaidoiries afin que l’imam en question soit puni très sévèrement 
  Le but étant aussi  de lutter efficacement  contre le risque   de banalisation de ces graves menaces antijuives qui persistent et se répandent en. France 
0 Partages

Comments are closed.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
en_USEnglish