Cinq hôtels de rêve sur la côte amalfitaine, destination glamour prisée par la jet-set

Home"TO THE ONE"Cinq hôtels de rêve sur la côte amalfitaine, destination glamour prisée par la jet-set
0 Partages
Installé dans un monastère du XVIIe siècle entièrement restauré, le Monastero Santa Rosa est un élégant hôtel dressé sur une falaise. Bruno Bruchi

Joyau de l’Italie du sud, la côte amalfitaine abrite parmi les plus beaux hôtels du pays qui racontent chacun une histoire, leur conférant un charme unique. Voici notre sélection et quelques conseils pour en profiter de la meilleure des façons.

Santa Rosa, un monastère suspendu

Telle une vigie perchée sur son promontoire, le Monastero Santa Rosa en met plein la vue. Depuis les jardins aromatiques en terrasse, la Méditerranée s’étire dans un bleu vaporeux, balayant tout le golfe de Salerne. Du village de Conca dei Marini, à 10 minutes d’Amalfi, il faut emprunter une route de montagne pour accéder à cette ancienne abbaye du XVIIe siècle, où vécut une communauté de sœurs de l’Ordre Dominicain, ayant fait vœu de solitude. Racheté par une femme d’affaires américaine, fascinée par la beauté du site, le monastère a été transformé en hôtel en 2012 après de longues années de travaux. La spiritualité des lieux irradie dans les anciennes cellules converties en chambres, modèles de sobriété luxueuse. Mais le clou du spectacle est la piscine à débordement de forme elliptique, sculptée dans la falaise, qui semble se confondre avec la mer. À partir de 440 € la nuit.

Notre conseil : le Monastero Santa Rosa ouvre son spa aux clients non-résidents de l’hôtel. Géré par la célèbre officine Santa Maria Novella di Firenze, c’est un paradis sensoriel multirécompensé. À partir de 220 € pour une demi-journée de soins.

Monastero Santa Rosa Hotel & Spa, Via Roma, 2 ; 84010 Conca dei Marini SA, Italie. Tél. +39 089 8321199.

Le Sirenuse, telle une élégante maison de famille

Le Sirenuse es situé juste au-dessus de la plage de sable noir de Positano. Sirenuse/ Photo presse

Transformé en hôtel au début des années 1950, Le Sirenuse était la maison de villégiature des Sersale, une famille aristocrate napolitaine, encore aujourd’hui propriétaire des lieux. Situé juste au-dessus de la plage de sable noir de Positano (un passage privé permet d’y descendre directement en évitant la foule), il fait face aux îles Galli, antre des sirènes dans la mythologie. Il faut passer la porte de cette demeure à la façade rouge brique, déambuler d’un salon à l’autre, en admirant le riche mobilier et les tableaux, pour avoir la sensation d’être dans une maison de maître toujours habitée. Même impression dans les chambres, presque toutes avec une vue fabuleuse sur la baie. Les multiples activités proposées par l’hôtel semblent elles aussi avoir été imaginées par les propriétaires comme ils le feraient pour des amis… À partir de 750 € la nuit.

Notre conseil : boire un verre en mode VIP sur la terrasse du Franco’s Bar qui surplombe la célèbre plage de Positano (cocktails dès 20 €).

Le Sirenuse, Via Cristoforo Colombo, 30, 84017 Positano SA, Italie. Tél. : +39 089 875 066.

Santa Caterina, une villa rétro les pieds dans l’eau

Le Santa Caterina est l’un des hôtels les mieux placés de la côte amalfitaine. Santa Caterina / Photo presse

Situé sur la corniche d’Amalfi, le Santa Caterina est une institution. Cette villa Liberty du début du siècle dernier a gardé son esprit « hôtel de famille », au style délicieusement suranné. Couleurs vives, céramiques fleuries et tissus chatoyants dans les chambres sont à l’image de la nature environnante où les orangers, les citronniers, les bougainvilliers, parfument et colorent le parc centenaire qui descend jusqu’à la Méditerranée. Avec sa piscine d’eau de mer, la plage privée de l’hôtel, une terrasse aménagée avec des chaises longues au ras des flots, est l’une des mieux placées de la côte amalfitaine, tout en étant loin de la foule, comble du luxe. À partir de 300 € la nuit.

Notre conseil : Glicine, la table gastronomique de l’hôtel, a obtenu en 2020 une étoile Michelin mais Al Mare, le restaurant de plage, dont la terrasse semble posée sur l’eau, propose de savoureuses pizzas. 45 € environ par personne pour un déjeuner.

Santa Caterina Hotel, S.S. Amalfitana, 9 ; 84011 Amalfi SA, Italie. Tél. +39 089 871012.

Il San Pietro, spectaculaire et baroque

Ouvert il y a tout juste 50 ans, Il San Pietro a conservé conservé son esprit baroque d’origine, avec une touche contemporaine ultrachic. Il San Pietro / Photo presse

Entre Positano et Praiano, Il San Pietro est accroché à une falaise au-dessus de la Méditerranée. Cet hôtel minéral, qui se confond avec la roche, est l’un des plus spectaculaires de la côte. Ouvert il y a tout juste 50 ans, Il San Pietro est digne d’un James Bond avec son ascenseur de 90 m, creusé dans la paroi, permettant d’accéder à une plate-forme aménagée pour s’étendre au soleil et plonger dans la mer aux reflets cobalt. Cette prouesse technologique doit beaucoup au génie de Carlino Cinque, le fondateur de l’hôtel. Avec un sens inné de l’hospitalité, il a fait du San Pietro le refuge de la jet-set. Rénovées au fil des années, les chambres ont conservé leur esprit baroque d’origine, avec une touche contemporaine ultrachic. Dehors, à l’ombre des pins parasols, sur la grande terrasse panoramique entourée d’un banc en majolique, on embrasse d’un seul regard Positano, l’église Renaissance de Praiano et Capri au loin. Au coucher du soleil, c’est magique. À partir de 610 € la nuit.

Notre conseil : grignoter de la street food locale au « Bee Chic », le food truck installé en saison sur la terrasse du San Pietro. Entre 30 et 40€.

Il San Pietro di Positano, Via Laurito, 2- 84017 Positano SA, Italie. Tél. : +39 089 812 080.

Le Belmond Hotel Caruso, pour une retraite entre ciel et mer

Face au golfe de Salerne, l’infinity pool du Belmond Hotel Caruso où se reflètent le ciel et les monts Lattari. Belmond / Photo presse

Dominant le village de Ravello, à 350 m au-dessus de la mer Tyrrhénienne, le Belmond Hotel Caruso fait partie de ces fameuses adresses liées à des personnages qui le sont tout autant, comme Jackie Kennedy dont la silhouette longiligne et les lunettes over-size hantent encore les galeries ornées de fresques et les pelouses au cordeau. Palais médiéval abandonné, transformé au début du XXe siècle en « petite » pension, dont la renommée traverse l’Atlantique, le Caruso est devenu au fil des ans l’un des plus beaux hôtels de la côte amalfitaine. Face au golfe de Salerne, les résidents profiteront, tels des bienheureux, de son infinity pool où se reflètent le ciel et les monts Lattari. Un avant-goût de paradis. À partir de 650 € la nuit.

Notre conseil : boire un Bellini à La Galerie, son bar avec vue, (30 € environ) avant d’aller écouter un concert dans les jardins de la Villa Rufolo, surplombant la mer.

Belmond Hotel Caruso, Piazza San Giovanni del Toro 2 ; 84010 Ravello SA, Italie. Tél. : +39 089 858 801.

Source: © Cinq hôtels de rêve sur la côte amalfitaine, destination glamour prisée par la jet-set

0 Partages

Comments are closed.

Social Media Auto Publish Powered By: XYZScripts.com
en_USEnglish