ÉDITORIAL - LA DÉTESTABLE POLITIQUE DU QUAI D’ORSAY CONTINUE…

Home»A LA UNE»ÉDITORIAL – LA DÉTESTABLE POLITIQUE DU QUAI D’ORSAY CONTINUE…

 

Richard-Edito titreeditorial-fw

LA DÉTESTABLE POLITIQUE DU QUAI D’ORSAY CONTINUE…

 

Après les réjouissances franco-israéliennes lors de la 75ème commémoration de la rafle du Vel d’Hiv, la réalpolitique du Quai d’Orsay reprend tous ses droits, si l’on peut dire, vu que le droit est totalement absent de ses prises de position.

Mais quelle est donc la raison de l’ire du Quai d’Orsay ?

Vendredi dernier, 21 juillet, Yossef Salomon, âgé de 70 ans, et ses enfants Haya et Elad, respectivement âgés de 46 ans et de 35 ans, ont été lâchement assassinés chez eux par un terroriste palestinien, pendant le repas du Shabbat.

Suite à cet abominable massacre, et la multiplication des attaques terroristes sur l’Esplanade du Temple à Jérusalem, le gouvernement israélien a décidé d’installer des portiques détecteurs de métaux à l’entrée de cette esplanade, en territoire sous souveraineté israélienne et  juste devant l’espace régie par le Wafq, qui est sous souveraineté diplomatique jordanienne.

Ainsi, le gouvernement israélien décide de renforcer la sécurité sur les lieux de l’attentat comme le font tous les gouvernants et dans tous les  pays à commencer par la France et les pays arabes.

Or, cette simple mesure de sécurité, se transforme en un nouvel alibi pour que la haine anti-israélienne, voire antisémite, puisse se propager à Jérusalem, dans les territoires palestiniens, dans les pays arabes et…dans les médias français !

Ainsi, pour ne citer que le plus célèbre des médias français, le Journal Le Monde titre : A Jérusalem, la crise de l’esplanade des Mosquées provoque de nouveaux heurts

Et le journal continue : « Au lendemain d’une journée meurtrière, les violences se poursuivent. Deux Palestiniens sont morts. Le Conseil de sécurité de l’ONU doit se réunir lundi à la demande de la France, de la Suède et de l’Égypte ! »

Deux Palestiniens sont morts, certes, mais pour quelles raisons ? L’un d’entre eux, un palestinien, âgé de 18 ans, est mort lorsque le cocktail Molotov qu’il voulait lancer sur les forces israéliennes lui a explosé entre les mains !!!!

Il est donc mort parce qu’il voulait tuer ! De plus, il meurt par ses propres turpitudes ! Or, cela n’apparait nullement dans le titre.

Et quelle est la cause,  selon notre presse, de cette la crise évoquée tant par la diplomatie européenne que par notre ministère des affaires étrangères : au fait que « les Palestiniens dénoncent vigoureusement l’installation par Israël de portique, détecteurs de métaux, avant l’accès du troisième lieu saint de l’islam » !

Sans, bien entendu, rappeler que les Juifs sont assujettis depuis toujours à cette mesure, et qu’ils doivent passer sous les portiques de détecteurs de métaux pour se rendre sur le lieu de leurs prières, dans le lieu le plus saint du judaïsme : « Le Mur Occidental » !

En oubliant de rappeler qu’il en est de même pour les chrétiens qui s’obligent à la même contrainte pour prier sur leurs lieux saints !

Omettant de dire, qu’il en est de même au Vatican ou à la Mecque, pour ne citer que les lieux les plus célèbres de la chrétienté ou de l’Islam !

Mais, il serait donc malvenu et indécent de demander aux musulmans d’en faire de même sur le lieu où ils perpétuent jour après jour des attaques terroristes contre les israéliens et ceux qu’ils considèrent comme les impies !

Ainsi, il semblerait admis que, partout dans le monde, les musulmans puissent exiger des lois d’exception et d’exonération à leur encontre, alors que ce n’est pas leur faire injure que de rappeler, qu’aujourd’hui, 100% des attentats terroristes leur sont imputables !

Il serait donc impudent, voire islamophobe (mot à la mode en Occident) , que de suggérer que tous les citoyens, y compris les musulmans, soient logés à la même enseigne dans une démocratie bien ordonnée !

Ainsi, alors que les français, les anglais, les allemands, les américains, les saoudiens… bref, tous les citoyens du monde sont aujourd’hui obligés de passer sous des portiques de contrôles, de passer des heures dans les aérogares et les gares pour être contrôlés mais les musulmans, eux, devraient en être exemptés alors même qu’ils seraient les plus susceptibles, au vu des statistiques, d’être les auteurs de ces actes terroristes  !

Ainsi, on trouve normal, que les États occidentaux, et la France au premier chef, amputent une dose de liberté à la totalité de leurs concitoyens aux fins d’assurer une sécurité collective mais que ce droit serait interdit à Israël !

Et, voilà que la France, à la tête d’une délégation européenne qui a le triste privilège d’avoir la médaille d’Or des actes contribuant à l’accroissement de l’antisémitisme sur leur territoire, saisit le Conseil de sécurité de l’ONU ! Non pas pour condamner les actes terroristes sur les lieux saints ! Non ! Mais pour appeler à la modération les autorités israéliennes afin qu’elles ne réagissent pas face aux terroristes ! En fait, pour demander à Israël exactement le contraire de ce qu’ils exigent et soutiennent dans tous les autres pays ! Y compris l’Égypte, codemandeur avec la France, de cette réunion d’urgence du Conseil !

Cette délégation, accompagnant les pays arabes dans leurs démarches, appelle comme d’habitude à la « modération » ! Mais à qui demande-t-elle cette modération ? Non pas à ceux qui ont armé les assassins, ni à ceux qui leurs décernent médailles et rentes ! Non ! Mais aux victimes de ces agressions ! C’est-à-dire à Israël ! Et cela, pour la seule raison qu’Israël prend des mesures sécuritaires identiques à celles que ces dits pays ont prises !

Face à de telles turpitudes intellectuelles, l’hypocrisie de l’Union Européenne et des états européens, pris un à un, est telle qu’au-delà du risible cela devient méprisable !

Cela l’est d’autant plus inique que malgré les agressions permanentes dont le peuple juif est l’objet de la part de l’Union Européenne tant sur son patrimoine que sur son histoire, les juifs vivant sur son territoire ne brulent ni voitures, ni églises, ni mosquées, qu’ils n’attaquent aucun citoyen européen, ni ne commettent la moindre violence … C’est peut-être ce respect, cette éthique et cette morale citoyenne,qui  apparaissent aux yeux de ces mal-gouvernants comme de la faiblesse !

Ainsi, alors, qu’à nouveau, des palestiniens viennent de poignarder trois civils israéliens, dans leur foyer, ce qui, malheureusement, est devenu monnaie courante dans la plupart des pays occidentaux, alors que ces palestiniens n’hésitent ni à poignarder, ni à se faire exploser, jour après jour au sein des populations civiles israéliennes, le gouvernement israélien devrait être le seul à s’abstraire de prendre les mesures d’autoprotection qui s’imposent au vu des circonstances !

L’hypocrisie des gouvernants européens, et notamment français ( à l’exception notable de ce que fut le gouvernement Valls), s’affiche au grand jour quand ceux qui ont été les moteurs et les acteurs ( comme vient de le reconnaître Emmanuel Macron) du plus grande génocide de tous les temps envers le peuple juif , feignent de venir pleurer nos morts dont ils ont été d’ailleurs les fossoyeurs; et ce, pour mieux contribuer au nouvel antisémitisme en n’hésitant pas à sacrifier, sans vergogne, nos enfants et nos petits-enfants !

Cela relève de l’ignominie pure et simple !

Si besoin était, la récente affaire Halimi, vient rappeler que cela ne concerne pas uniquement les israéliens; et que les paroles de nos gouvernants, qui se veulent apaisantes, ne sont, en fait, destinées qu’à mieux nous anesthésier !

 

Nous tenons à leur faire savoir que nous ne sommes pas dupes et que nous ne céderons ni sur nos valeurs, ni sur notre patrimoine culturel, historique et archéologique, ni encore moins sur notre détermination !

Richard C. ABITBOL
Président

3 Responses to "ÉDITORIAL – LA DÉTESTABLE POLITIQUE DU QUAI D’ORSAY CONTINUE…"

  1. Cohen   26 juillet 2017 at 13 h 55 min

    Parce qu’il fallait s’attendre à autre chose, peut-être de la part du Quai d’Orsay ou d’un président venant, avec des larmes de crocodiles, de se souvenir (!) du Vel div ?
    Pour venir à bout de l’antisémitisme nazi, européen et notamment français en 1945, un coup de baguette magique n’a pas suffit :
    Il a fallu les armées les plus puissantes !
    Depuis, ces armées sont rentrées chez elles…et les juifs sont restés seuls.
    Leur solitude n’est pas apparue immédiatement, masquée par les joies de la société de consommation des Trente Glorieuses.
    Mais dès le premier choc pétrolier les choses ont commencé à changer.
    Faut il vraiment s’étonner que l’antisémitisme soit réapparu dans une société qui s’est fort bien accommodée de la collaboration ?
    Faut-il s’étonner que les fils et petits fils de collabos prennent leu revanche en persécutant Israël ? Car,bien évidemment il ne sont antisionistes…
    Si l’on ajoute le poids électoral de la frange islamiste de l’électorat, on peut prédire à coup sûr la politique française à l’égard d’Israël.
    Alors, à quand le réveil ?

    Répondre
  2. Bensimon   26 juillet 2017 at 20 h 00 min

    Il n’a pas de politique du Quai d’Orsay, il y a une politique de l’Elysee et rien d’autre. Mettre en avant le Quai c’est exonérer les vrais auteurs , le véritable auteur plutôt, de cette politique de fausseré et de bassesse.
    Indecrottable timidité des Juifs diasporiques ???
    Le fond du papier est cependant pertinent
    Jean-Pierre Bensimon

    Répondre
  3. Huet   27 juillet 2017 at 10 h 46 min

    Iil faudrait que cet article soit lu par tous ces ignorants ou simplement antijuifs primaires qui n’ont rien d’autre à faire que de détester Israēl pour assouvir leur haine nourrie par leur bétise et leur jalousie.

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais