Éditorial - Commission des Affaires Étrangères de l'Assemblée Nationale: Quand les mots deviennent des maux !

Home»EDITORIAL»Éditorial – Commission des Affaires Étrangères de l’Assemblée Nationale: Quand les mots deviennent des maux !
Éditorial - Commission des Affaires Étrangères de l'Assemblée Nationale: Quand les mots deviennent des maux !

Quand les mots deviennent des maux !!!!

C’est exactement le sentiment que nombre de nos concitoyens juifs, et que tous les amis d’Israël, ont ressentis en écoutant le réquisitoire de la Commission des Affaires Étrangères de l’Assemblée Nationale à l’encontre d’Israël lors de son compte-rendu du 5 Juin 2019 !

Nous allons revenir en détail sur ce réquisitoire, mais, avant tout, il est important de souligner que les propos qui ont été tenus ce jour là dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale n’étaient plus seulement anti-israéliens mais dérivaient vers la reprise des clichés antisémites les plus éculés, rappelant de ce fait les pires périodes de notre République. De surcroît dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale !

En effet, au-delà des attaques extrêmes, excessives et partiales à l’encontre d’Israël, nous avons entendus des propos inacceptables et, par conséquent, nous ne pouvons pas les accepter !

Tout d’abord, certains propos de la Présidente de la Commission, Madame De Sarnez, sont inadmissibles notamment lorsque celle-ci déclare, en réponse au député Meyer Habib: «Nous sommes ici à l’Assemblée Nationale Française» , laissant ainsi planer, par l’intonation utilisée, un doute sur l’attachement de ce député à la République Française, et faisant ainsi, de manière nauséabonde, une allusion subliminale à la «double allégeance» supposée du député, imputation qui n’est que le reliquat des anciennes accusations parmi les plus méprisables et les plus sordides de notre histoire.

Cette suspicion de «double allégeance» a été, ensuite, reprise par le député Christian Hutin lorsqu’il évoque le plan de Paix américain promu par Jared Kushner et qu’il énonce «par conséquent ce n’est pas le gendre de Trump qui fera quoi que ce soit dans la mesure où il est quand même d’un côté et pas de l’autre» . Ces propos, bien que corrigés plus tard en réponse à la colère justifiée du député Meyer Habib, sont totalement inadmissibles et auraient dû être immédiatement dénoncés par la Présidente ! Ce qu’elle ne fit pas !

Ensuite, le député Christian Hutin , encore lui, a osé comparé la situation des palestiniens à la Shoah ! Ce qui est d’une indignité totale ! En effet, comment peut-on comparer d’une part les conséquences, certes désastreuses, des effets malheureux d’un état de guerre entre israéliens et palestiniens et d’autre part, la déportation, la torture et le massacre systématique de tout un peuple avec la volonté assumée de l’anéantir ! C’est une honte absolue non seulement pour les descendants des victimes de la Shoah mais également pour la mémoire de ces victimes !!! C’est un négationnisme qui ne dit pas son nom et qui se veut soft !

Enfin, last but not the least, c’est encore le même Christian Hutin qui explique que les attentats qui ont eu lieu en France s’expliqueraient par le désespoir et la vengeance des jeunes Djihadistes en réponse au «massacre de jeunes palestiniens par les juifs» ! Ainsi, ce serait donc les juifs qui seraient responsables des attentats dont ils sont pourtant les premières victimes !

HONTEUX et IGNOBLE !!!

Nous passerons rapidement sur deux heures de réquisitoires anti-israéliens des plus éculés. Tous les clichés et mensonges anti-israéliens y passent depuis la dénonciation du fantasme de l’apartheid jusqu’à la sanctification de BDS ! En un mot, une anthologie et un récapitulatif de toute la haine anti-israélienne qui a déferlé tout au long de ces 70 dernières années avec les conséquences que l’on connait !

De tels propos ne pourraient plus être prononcés aujourd’hui dans un quelconque parlement fut-il arabe ou musulman, à l’exception peut-être de l’Iran !!!

Certes nous ne pouvons qu’être horrifiés à l’écoute de tels propos, horrifiés par le fait que pas une fois les députés de la Commission n’ont soulevé la politique Djihadiste du Hamas ou les attaques meurtrières en Israël tant au moyen de roquettes que d’attentats ! Horrifiés que pas une fois cet état de fait n’a été ni relaté, ni dénoncé !

Certes, tout cela est ignoble car fallacieux mais reste lié à une vision détestable de politique internationale !

Il en va autrement quand on incrimine les français de confession juive !

Et cela devient insoutenable lorsque des députés de la République déportent cette logorrhée de haine sur une analyse discriminatoire des citoyens de notre République sur la base de clichés très proches de l’antisémitisme d’avant-guerre !

Ce que nous ne pouvons absolument pas accepter c’est lorsque ces propos mettent en cause les citoyens de confession juive dans notre pays, quand ces propos mettent en cause leur fidélité sans faille à leur pays, et ce, quand bien ce pays les a trahi à de multiples reprises ! Oui, leur fidélité est une fidélité sans faille et sans contre-partie !

Dans ces conditions, ces allusions subliminales, et parfois même pas si subliminales que ça, à la double allégeance des français de confession juive est une abomination, un reliquat des pires clichés d’avant guerre.

Nous , français de confession juive et amis d’Israël, demandons,avec insistance, des excuses tant à la Présidente de la Commission des Affaires Étrangères de l’Assemblée Nationale qu’ à Monsieur Christian Hutin !

Les propos de Monsieur Hutin, s’ils n’étaient pas tenus dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale, auraient mérité des poursuites pénales.

Oui, quand les mots deviennent des maux, quand ces mots sont prononcés dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale, quand ces maux peuvent se transformer en attentats antisémites et quand des juifs sont tués parce que juifs , OUI, nous avons le droit d’exiger non pas des explications mais des excuses !

Il ne suffit pas de faire semblant de lutter contre l’antisémitisme pour détruire ce fléau alors qu’on se complait à prononcer des mots qui deviennent des maux et que ces maux se transforment en homicides antisémites meurtrissant l’ensemble de nos concitoyens juifs !!!

Richard C. ABITBOL
Président

One Response to "Éditorial – Commission des Affaires Étrangères de l’Assemblée Nationale: Quand les mots deviennent des maux !"

  1. Jean-claude Cohen   9 juin 2019 at 13 h 14 min

    Si les juifs, les juifs français notamment, sont mis en cause, allons au bout de notre logique en portant plainte pour incitation à la haine raciale.

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais