Quantcast

Coronavirus: le spectacle vivant en «danger absolu» selon le syndicat de professionnels

Home»A LA UNE»Coronavirus: le spectacle vivant en «danger absolu» selon le syndicat de professionnels

Coronavirus: le spectacle vivant en «danger absolu» selon le syndicat de professionnels

Les nombreuses annulations de spectacles, concerts ou festivals mettent en péril le secteur du spectacle vivant. AFP

Avec 590 millions d’euros de pertes estimées et 37.900 personnes concernées par un arrêt de leur activité, le secteur est fortement fragilisé.

L’impact du coronavirus sur le spectacle vivant privé, en France, va se chiffrer à 590 millions d’euros de pertes de chiffre d’affaires et à 37.900 personnes concernées par un arrêt de leur activité, selon les estimations publiées vendredi par le Prodiss, syndicat de professionnels. «Le secteur du spectacle vivant est en danger absolu», selon le Prodiss.À lire aussi : Coronavirus : comment le Louvre s’organise par temps de confinement

Nombre de spectacles, concerts, festivals ont été annulés en raison de l’épidémie : «Plus que jamais, pour éviter un état d’urgence économique et social pour le secteur du spectacle vivant privé, un soutien conséquent, à la hauteur de la détresse économique du secteur, doit être apporté», souligne Malika Seguineau, directrice générale de cet organe représentatif dans un communiqué.

« Le dispositif de soutien décidé cette semaine par le ministère de la Culture semble totalement déconnecté de la réalité ».Syndicat de professionnels

«Il s’agit non seulement de soutenir l’un des poumons des industries culturelles et créatives françaises, mais aussi la capacité de l’ensemble des acteurs du spectacle français à continuer, à l’avenir, d’exister et de créer, en France et sur la scène internationale», poursuit la dirigeante.

Le Prodiss assène que le dispositif de soutien décidé cette semaine par le ministère de la Culture «semble totalement déconnecté de la réalité». «Il est dérisoire, en termes de montant, au regard de la situation actuelle et des nécessités réelles de la filière», tacle le syndicat.

Secteur fragilisé

Le ministère de la Culture a annoncé, rappelle le Prodiss, «pour la filière musicale, la mise en place d’un fonds de soutien à destination des professionnels les plus fragilisés et doté par le Centre national de la musique (CNM) d’une première enveloppe de 10 millions d’euros (d’ores et déjà complétée par des financements externes à hauteur de 1,5 million d’euros) et de cinq millions d’euros pour le secteur du spectacle vivant hors musical, notamment le secteur du théâtre privé».

Le Prodiss rappelle que «producteurs et diffuseurs, salles de spectacles, festivals, cabarets et théâtres privés» ont déjà été fragilisés par les «attentats de 2015, blocages causés par les mouvements des gilets jaunes ou les grèves».La rédaction vous conseille



Source:© Coronavirus: le spectacle vivant en «danger absolu» selon le syndicat de professionnels

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais