Assemblée: le patron du MoDem ne veut pas de «mercato» entre les familles de la majorité

Home»A LA UNE»Assemblée: le patron du MoDem ne veut pas de «mercato» entre les familles de la majorité
Assemblée: le patron du MoDem ne veut pas de «mercato» entre les familles de la majorité
Patrick Mignola à la tribune de l’Assemblée nationale le 15 juillet 2020. MARTIN BUREAU / AFP

Patrick Mignola affirme tout de même que des députés LREM ont «envie» de rejoindre le groupe MoDem.

Bruno Bonnell, député La République en Marche (LREM), avait parlé d’une «maladresse» . Le député du Rhône avait réagi à l’appel du président du groupe MoDem à l’Assemblée, Patrick Mignola, mercredi dernier dans le Figaro Il avait enjoint les députés LREM à rejoindre son groupe dans l’hémicycle. Irrité, Bruno Bonnell lui avait conseillé « d’aller chercher d’autres vocations sur des bancs différents de ceux de la majorité actuelle». Faisant fi des conseils, le patron des députés MoDem récidive, mais tout en nuance.

Le député de la Savoie s’est dit «heureux et honoré», mercredi matin sur France Inter, que des députés du parti présidentiel aient envie de franchir le pas. Mais «la priorité, c’est qu’il faut que la majorité parlementaire reste une majorité jusqu’au bout», a-t-il ajouté, et pas «d’organiser un mercato entre les familles LREM, MoDem et Agir».

Il a affirmé vouloir «élargir la majorité, il faut que la majorité regarde au-delà d’elle-même. Le but n’est pas d’organiser un mercato entre les familles LREM, MoDem et Agir», a-t-il poursuivi.

Remous entre LREM et MoDem

Sur fond d’élection à la tête du groupe LREM, Patrick Mignola avait provoqué des remous dans l’alliance entre le parti présidentiel et le MoDem. En effet, dans une interview au Figaro la semaine dernière, il a affirmé sa volonté de tendre la main à ceux «de la majorité et de l’opposition» pour «élargir son groupe». François de Rugy et Christophe Castaner, tous les deux candidats à la présidence du groupe LREM, n’avaient pas tardé à réagir. Le premier avait tweeté, quelque peu agacé, que la « coopération à l’Assemblée peut certes être améliorée. En n’oubliant ni le respect mutuel ni ses réalités». Et pour l’ancien ministre de l’Intérieur, «le débat est normal et salutaire, mais en refusant toujours les querelles de partis ou la condescendance d’apparence».

 

«J’ai tendu la main d’abord à ceux qui peuvent venir renforcer la majorité. Et dans un deuxième temps, lorsque la majorité sera réorganisée (…) il faudra regarder là ou les gens se sentent le mieux», a insisté le patron des députés MoDem mercredi sur France Inter.

Il ne s’agit pas «de réorganiser ou de redispatcher la majorité en interne», a-t-il ajouté, souhaitant que les députés «se réorganisent pour travailler ensemble». Et de citer l’exemple de «la bannière Renaissance» sous laquelle la majorité avait fait campagne aux élections européennes, qui avait «très bien marché».

Source:© Assemblée: le patron du MoDem ne veut pas de «mercato» entre les familles de la majorité

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais