Procès Abdelkader Merah : Le BNVCA déçu par le verdict prononcé par la Cour D’Assises Spéciale qui condamne Abdelkader Merah, mais l’exonère de sa complicité avec son frère Mohamed, le terroriste de Toulouse, attend du Parquet Général qu’il fasse appel de cette decision » C.J.F.A.I  
Quantcast

Procès Abdelkader Merah : Le BNVCA déçu par le verdict prononcé par la Cour D'Assises Spéciale qui condamne Abdelkader Merah, mais l'exonère de sa complicité avec son frère Mohamed, le terroriste de Toulouse, attend du Parquet Général qu'il fasse appel de cette decision

Home»EDITORIALISTES»Procès Abdelkader Merah : Le BNVCA déçu par le verdict prononcé par la Cour D’Assises Spéciale qui condamne Abdelkader Merah, mais l’exonère de sa complicité avec son frère Mohamed, le terroriste de Toulouse, attend du Parquet Général qu’il fasse appel de cette decision
Procès Abdelkader Merah : Le BNVCA déçu par le verdict prononcé par la Cour D’Assises Spéciale qui condamne Abdelkader Merah, mais l’exonère de sa complicité avec son frère Mohamed, le terroriste de Toulouse, attend du Parquet Général qu’il fasse appel de cette decision
image_pdfimage_print
Images intégrées 1


8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy

Le Président                                                                                                                 Drancy le 3 Novembre 2017
Sammy GHOZLAN
C'est sans illusion, et avec une grande déception, que le BNVCA accueille le verdict prononcé par les juges de la Cour d'Assises Spéciale, qui ne condamnent Abdelkader Merah, frère du tueur de Toulouse, terroriste antisémite et antifrançais, qu'à 20 ans de réclusion, s'écartant ainsi des réquisitions de l'avocat général qui réclamait à juste titre la réclusion à perpétuité.
Ainsi, dans leur intime conviction, les juges ont exonéré le grand frère de sa complicité avec Mohamed, dont il était le mentor.

Si ce procès se voulait celui du terrorisme, nous ne sommes pas convaincus qu'il ait atteint son but car, cette décision des magistrats soucieux d'observer scrupuleusement le droit pur, laisse aux victimes un sentiment de frustration, l'impression amère, "qu'on n'est pas allé jusqu'au bout", et que ce verdict pourrait être de nature à donner un mauvais signal aux apprentis terroristes, adeptes de l'islam radical. 

Le BNVCA attend du Parquet Général qu'il fasse appel de cette décision pour que les prévenus soient sanctionnés conformément aux réquisitions de l'Avocat Général.

Garanti sans virus. www.avast.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.

X