POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE - N° 200 ...! - C.J.F.A.I  
Quantcast

POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE - N° 200 ...!

Home»EDITORIALISTES»POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE – N° 200 …!
image_pdfimage_print

POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE
 
PPPPP N° 200
 
Albert Soued et www.nuitdorient.comN° 200 – le 28 septembre 2017

– avec des liens importants au bout –

 
Autorité palestinienne (AP)
 
Le « BDS » (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) ou boycott d’Israël, prôné comme activité principale des diplomates palestiniens, est en perte de vitesse. Ainsi il est déjà condamné par la loi en France, comme dans la moitié des états américains, entre autres. Trois exemples en Europe.
A Francfort, le trésorier général et le maire adjoint, Uwe Becker: «Le mouvement BDS n’insinue pas seulement “n’achetez pas aux juifs” comme le faisaient les nazis, mais le mouvement se construit sur le même model toxique.” …  « Pour notre ville, les menaces contre Israël sont ressenties comme des menaces pour les gens d’ici aussi”.
A Londres, lors d’un Festival géant mettant en exergue la culture et l’innovation israélienne, les autorités invalident les requêtes des mouvements de boycott voulant suspendre des affiches sur les arrêts de bus et dans les stations de métro de la ville, pour désigner Israël comme un régime « d’apartheid », et exhortant les passants à ne pas se rendre à ces événements. Les mouvements qui visent à boycotter Israël ont subi une gifle de la part de la municipalité de Londres, après son rejet d’une requête d’annulation du prochain festival Londres-Tel Aviv, TLV in LDN. Londres se prépare à repeindre ses rues en bleu et blanc, alors que la capitale du Royaume-Uni frappe les trois coups du plus grand festival israélien qui se soit jamais produit en Angleterre.
A Berlin le maire, Michael Müller, va arrêter tout soutien de la ville aux groupes qui défendent le « BDS » visant l’Etat juif : « BDS se plante avec des panneaux antisémites devant les entreprises de Berlin. Ce sont les mêmes méthodes intolérables de la période nazie. Nous ferons tout pour retirer les aides financières et les locaux offerts pour les activités de BDS contre Israël ».
 
Liban
 
– Alors qu’il a augmenté ses capacités militaires en raison des combats en Syrie, et déversé des troupes dans tout le Moyen-Orient, le Hezbollah  manque d’argent, malgré ses nombreux trafics illicites. Les finances du groupe shiite libanais, désigné comme une organisation terroriste étrangère par des dizaines de pays à travers le monde, ont également été victimes des sanctions américaines.
Deux ans après la signature de l’accord nucléaire par l’Iran et les puissances mondiales, la République islamique a renforcé son soutien financier au Hezbollah à 800 millions $/an, soit une augmentation spectaculaire de 200 millions $/an. Une des organisations terroristes les plus puissantes dans le monde, le Hezbollah a 22 000 combattants, dont 7 000 se battent pour le régime d’Assad et quelques 2 000 ont été tués au cours des années passées en Syrie.
Le Hamas s’implante au Liban avec l’aide de l’Iran, selon le chef du Shin Bet, et la Russie ne semble pas voir d’un mauvais œil les projets de Téhéran. Manuel Valls : « Les ambitions stratégique de l’Iran dans la région ne concernent pas qu’Israël… c’est l’équilibre du monde qui est en jeu, et dans cet équilibre là, nous sommes, nous européens, dont la France, directement concernés »
La conjonction de forces hostiles au nord d’Israël, aussi bien au Liban qu’en Syrie, rend la situation stratégique explosive dans cette zone sensible.
 
Syrie
Les troupes américaines et celles de leurs alliés syriens qui se retirent du sud et du centre de la Syrie sont remplacées par des troupes shiites venant d’Afghanistan, Pakistan et Irak, en grand nombre, sous obédience iranienne. Cette concentration de troupes étrangères sur un territoire en plein chaos depuis plus de 5 ans rend l’ambiance explosive, sans que l’on sache dans quel sens soufflera le vent. Toujours est-il que la présence iranienne en Syrie ne peut être éternelle, car la shiah alaouite est antinomique à la shiah duodécimale Iran/Hezbollah. De nombreuses « fatwa » d’ayatollahs iraniens fustigent les alaouites, les traitant d’hérétiques à abattre. De leur côté les syriens partisans d’Assad considèrent les mollahs iraniens comme de sinistres fanatiques et ne comptent que sur les Russes pour se maintenir au pouvoir.
 
Irak
 
– Dans un sermon musclé, le sheikh shiite Salam el Asqari a demandé instamment aux Musulmans d’imiter les Juifs, qui ont réussi à émerger de l’Holocauste, construisant un état et réussissant à gagner le respect du monde, grâce aux succès dans la science et la technologie. Grâce à leurs découvertes scientifiques, ils sont devenus incontournables et l’Europe a besoin d’Israël. D’un autre côté, la nation islamique est devenue pour le monde un casse-tête… (source Memri) – Observation objective ou simple jalousie ?
– Au Kurdistan irakien, les autorités du Gouvernement Régional du Kurdistan (GRK) autorisent les masses à se rassembler autour des deux drapeaux réunis du Kurdistan et d’Israël. Les manifestations à travers le monde pour l’Indépendance du Kurdistan, auxquelles les Kurdes ont participé, venus des quatre coins du Kurdistan historique, témoignent d’un nombre sans précédent de drapeaux israéliens flottant aux côtés des drapeaux du Kurdistan. Depuis les capitales du monde, à Washington, Bruxelles, Stockholm et Cologne, jusqu’aux villes du Kurdistan irakien, à Dohuk, Akre, Zakho et la capitale Erbil, les nationalistes kurdes ont agité le drapeau bleu et blanc, alors qu’ils entonnaient des chants nationalistes appelant corps et âme à l’indépendance.
 
Iran
 
– L’Iran a testé « avec succès » son nouveau missile Khoramshahr, d’une portée de 2.000 kilomètres, à têtes multiples. Lors de la présentation du missile au défilé militaire marquant la guerre sanglante Irak/Iran en 1980, un responsable iranien a indiqué qu’il serait « opérationnel dans un avenir proche ».« Le missile Khoramshahr d’une portée de 2.000 km, peut porter plusieurs têtes conventionnelles pour frapper plusieurs cibles à la fois« , a dit le général Amir Ali Hadjizadeh, commandant de la force aérospatiale des Gardiens de la Révolution. De plus, un haut responsable de l’armée iranienne, a affirmé que Téhéran était en possession d’une arme non-nucléaire de 10 tonnes surnommée « père de toutes les bombes », plus puissante que la version américaine « mère de toutes les bombes« . L’Iran possède déjà deux autres missiles, Ghadr-F et Sejil, qui ont une portée de 2.000 kilomètres, capables d’atteindre Israël et les bases américaines de la région.
– Téhéran affirme que les inspections des sites militaires ne sont pas incluses dans l’accord signé à Vienne en 2015 et ses dirigeants se sont même moqués de l’ambassadrice américaine Nikki Haley,

One Response to "POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE – N° 200 …!"

  1. Patricia J.S. Cambay   27 septembre 2017 at 16 h 42 min

    Un article à ne pas négliger.
    Merci à vous.

    Répondre

Laisser un commentaire

X