Chute d'Emmanuel Macron dans les sondages, d'une ampleur quasi inédite - C.J.F.A.I  
Quantcast

Chute d'Emmanuel Macron dans les sondages, d'une ampleur quasi inédite

Home»A LA UNE»Chute d’Emmanuel Macron dans les sondages, d’une ampleur quasi inédite
image_pdfimage_print

La cote de confiance d’Emmanuel Macron est en forte baisse trois mois après son entrée en fonction. Désormais, seuls 40 % des Français disent lui faire confiance pour « affronter efficacement les principaux problèmes ».

Un peu plus de deux mois après son arrivée à la tête de l’État, Emmanuel Macron accuse une chute de popularité quasi inédite sous la Ve République. C’est en effet une baisse inégalée lors du premier été d’un mandat présidentiel, excepté celle de Jacques Chirac en 1995, avec 39% de bonnes opinions. François Hollande se trouvait à 56% en juillet 2012 et Nicolas Sarkozy à 66% en 2007.

La cote de confiance d’Emmanuel Macron et celle d’Edouard Philippe sont en forte baisse, avec à l’inverse une forte progression des mécontents, selon un sondage Elabe diffusé aujourd’hui.

Avec 40% seulement des Français interrogés qui lui font confiance pour affronter les problèmes du pays, le chef de l’État enregistre sa première baisse dans ce baromètre mensuel. Ils sont 55% à ne pas lui faire confiance, dans un contexte marqué par les premières difficultés du quinquennat (coupes budgétaires, démission du chef d’état-major des armées, annonce de la baisse des aides au logement…).

Inversion de tendance également pour le premier ministre qui ne recueille la confiance que de 36% des Français interrogés, après deux mois de hausse consécutive, selon cette enquête pour Les Echos et Radio Classique. Une courte majorité (51%) ne lui fait pas confiance, mais 12% sont toujours sans opinion.

Cette baisse de popularité du président avait déjà été enregistrée avant les annonces polémiques, notamment concernant les APL.

Une orientation confirmée par un autre sondage, celui de YouGov, également diffusé ce jeudi. La popularité du président, élu le 7 mai avec plus de 66% des voix, y perd 7 points: seulement 36% des sondés portent un jugement positif sur son action. 49% des personnes interrogées jugent négativement son action. Il est désormais devancé d’un point par le Premier ministre, Édouard Philippe (37% d’avis favorables), selon cette enquête pour le Huffington Post et la chaîne d’information CNews menée fin juillet.

Cette baisse de popularité du président avait déjà été enregistrée lors d’un précédent sondage, conduit par l’Ifop du 17 au 22 juillet (54% de satisfaits, soit dix points de moins qu’en juin), avant même les annonces qui ont déclenché des polémiques, comme la baisse des aides au logement de 5 euros par mois.

Pour le politologue Jérôme Fourquet, de l’Ifop, cette chute est le signe d’un profond hiatus entre la communication présidentielle et la «politique d’austérité» conduite par l’exécutif. Elle résulte aussi «de mécontentements et de griefs divers qui émanent de catégories de la population très différentes»: la fonction publique qui voit ses salaires gelés, les retraités qui anticipent une hausse de la fiscalité les frappant…

S’y ajoutent, «plutôt dans l’électorat de gauche, des critiques sur la réception en grande pompe à Paris de Vladimir Poutine et Donald Trump» ou sur l’attitude du président vis-à-vis du chef d’état-major des armées Pierre de Villiers avec lequel il était en conflit et qui a finalement démissionné, qui a pu être perçue comme «un excès d’autoritarisme», analyse-t-il. «Dans une partie de l’opinion commence à s’installer le sentiment d’avoir affaire à un grand séducteur et un communicant hors pair mais dont la communication hyper hollywoodienne et léchée est un instrument au service d’une politique d’austérité», indique Jerôme Fourquet.


Le sondage Elabe a été réalisé par Internet les 1er et 2 août 2017 auprès d’un échantillon de 1.000 personnes selon la méthode des quotas.

Le sondage Yougov a été réalisé en ligne du 26 au 27 juillet auprès de 1.003 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus.


La rédaction vous conseille :

Source :©  Le Figaro Premium – Chute d’Emmanuel Macron dans les sondages, d’une ampleur quasi inédite

Laisser un commentaire

X