Une promenade le long de la mer Morte pour relancer le tourisme - C.J.F.A.I  
Quantcast

Une promenade le long de la mer Morte pour relancer le tourisme

Home»A LA UNE»Une promenade le long de la mer Morte pour relancer le tourisme
image_pdfimage_print
Le ministre du Tourisme a inauguré une nouvelle promenade de 5 km, l’un des élements de la révision majeure de l’infrastructure du sud de la mer Morte

 

Le ministre du Tourisme, Yariv Levin, a inauguré les cinq premiers kilomètres d’une nouvelle promenade le long de la mer Morte à Ein Boqek lundi, dans le cadre d’un projet de 200 millions shekels pour sauver la zone hôtelière des inondations.

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l’info   Inscription gratuite!

Bien que le bassin nord de la mer Morte rétrécisse de plus d’un mètre par an, les usines situées le long des bassins d’évaporation dans le bassin sud provoquent le problème inverse : à mesure qu’ils dégagent des minéraux, les sédiments indésirables s’installent au fond et soulèvent lentement le fond marin, provoquant des inondations dans les hôtels les plus proches de l’eau.

En 2012, le gouvernement a signé un accord avec Dead Sea Works, un important fournisseur de potasse, pour un projet financé conjointement destiné sauver la zone hôtelière. Ein Boqek est l’un des derniers endroits accessibles aux visiteurs, car les dolines ont menacé presque toutes les plages de la région du nord. Les travaux ont commencé fin 2012 et ont fini fin 2016.

« Ce projet a commencé à cause de la situation difficile de la géographie, mais nous l’avons vraiment considéré comme l’opportunité d’apporter un grand changement, de développer ces plages, de les amener à un niveau encore jamais atteint », a déclaré Levin.

Les ingénieurs ont relevé le niveau de la plage de deux mètres et ont installé des germes d’argile souterraines impénétrables à l’eau salée tout le long de la zone hôtelière.

La zone hôtelière à Ein Boqek a actuellement un parc de 4000 chambres d'hôtel, mais un projet du ministère du Tourisme prévoir de doubler leur nombre. (Autorisation : Conseil régional de Tamar)

La zone hôtelière à Ein Boqek a actuellement un parc de 4000 chambres d’hôtel, mais un projet du ministère du Tourisme prévoir de doubler leur nombre. (Autorisation : Conseil régional de Tamar)

Étant donné que les plages étaient creusées de toute façon, les planificateurs ont ajouté la nouvelle promenade le long de la mer, créant ainsi un accès ininterrompu pour les visiteurs. Auparavant, les plages étaient divisées en zones hôtelières sans accès continu, même si toutes les plages le long de la mer Morte sont considérées comme des terres publiques. Il a fallu des mois de négociations intenses avec les hôtels pour pouvoir créer un accès sans restriction sur le littoral.

À l’avenir, la promenade mesurera environ 12 kilomètres de long et sera reliée à une piste cyclable et à des chemins de randonnée.

Une femme profite de la nouvelle promenade d'Ein Boqek, le 3 avril 2017. (Crédit :(Melanie Lidman/Times of Israel)

Une femme profite de la nouvelle promenade d’Ein Boqek, le 3 avril 2017. (Crédit :(Melanie Lidman/Times of Israel)

Le projet de 200 millions de shekels est financé par le gouvernement et par Dead Sea Works. Le gouvernement contribue à hauteur de 60,5 % tandis que Dead Sea Works assume 39,5 % des frais.

Levin a déclaré qu’il pensait que l’accord final conclu avec Dead Sea Works était un « accord acceptable ».

« La coopération était très bonne », a-t-il déclaré. « Ces entreprises sont la principale source de revenus dans cette région – pas seulement en termes de nombre d’emplois mais également en termes de rémunération ».

Alors que le chef du conseil régional de Tamar, Dov Litvinoff, a salué cette initiative, il a également imploré le gouvernement de trouver une solution permanente aux problèmes du bassin nord de la mer Morte.

Le chef du conseil régional de Tamar, Dov Litvinoff pousse le ministre du Tourisme Yariv Levin sur une chaise roulante sur la promenade d'Ein Boqek, le 3 avril 3, 2017. La promenadea été conçue avec des facilités d'accès pour les personnes à mobilité réduite. (Crédit : Mickey Lengental)

Le chef du conseil régional de Tamar, Dov Litvinoff pousse le ministre du Tourisme Yariv Levin sur une chaise roulante sur la promenade d’Ein Boqek, le 3 avril 3, 2017. La promenadea été conçue avec des facilités d’accès pour les personnes à mobilité réduite. (Crédit : Mickey Lengental)

« La décision du gouvernement résout les problèmes du sud de la mer Morte, mais aucune décision n’a été prise pour le nord de la mer Morte », a-t-il déclaré. « Même si elle est physiquement déconnectée, elle fait partie de l’expérience de la mer Morte. Si le gouvernement ne commence pas à agir sur cette question, nous nous retrouverons avec un gros problème. »

Levin a également annoncé des plans pour une expansion majeure des hôtels, notamment une dizaine d’autres hôtels avec 3 700 chambres supplémentaires le long du tronçon de trois kilomètres d’Ein Boqek à Hamei Zohar. Il a ajouté que cela créerait 20 000 emplois supplémentaires dans la région. Les hôtels seront plus respectueux de l’environnement et se fondront dans le paysage plus que les gratte-ciels actuels, a-t-il dit.

Litvinoff a félicité le développement supplémentaire, mais a averti que le gouvernement devra également investir dans l’amélioration de l’infrastructure des transports, y compris dans la construction de nouvelles routes, car il n’y a qu’une seule route montagneuse venteuse d’Arad à Ein Boqek qui n’est pas adaptée à une expansion de développement aussi importante.

Barbara Aronson, l’une des architectes qui ont conçu le projet, a déclaré que son bureau envisageait une promenade qui cadrerait au paysage, avec des structures d’ombrages qui ne bloqueraient pas les vues de l’eau. Elle était particulièrement enthousiaste à l’idée de créer des activités pour les visiteurs dans la promenade de nuit. Les visiteurs se plaignent souvent qu’il y ait peu de choses à faire dans la région une fois la nuit tombée

De gauche à droite, Shimon Daniel, le PDG de Dead Sea Preservation Government Company Ltd, qui a supervisé le développement de la nouvelle promenade et son infrastructure; le ministre du tourisme Yariv Levin, et le chef du Conseil régional de Tamar Dov Litvinoff inaugurent la promenade en Segway, le long de la zone hôtelière d'ein Boqek, le 3 avril 2017. (Crédit : Mickey Lengental)

De gauche à droite, Shimon Daniel, le PDG de Dead Sea Preservation Government Company Ltd, qui a supervisé le développement de la nouvelle promenade et son infrastructure; le ministre du tourisme Yariv Levin, et le chef du Conseil régional de Tamar Dov Litvinoff inaugurent la promenade en Segway, le long de la zone hôtelière d’ein Boqek, le 3 avril 2017. (Crédit : Mickey Lengental)

Mais maintenant, a souligné Aronson, les visiteurs ont la possibilité de se promener le long de la promenade à la plage. « Nous l’avons conçu afin qu’il n’y ait pas de lumières sur la plage elle-même, donc vous marcherez et verrez les lumières scintillantes de la Jordanie, et vous saurez vraiment que vous faites partie de cet incroyable paysage désertique », a-t-elle dit.

« La mer Morte a toujours eu de nombreuses stations balnéaires, mais maintenant, après le dîner, vous pourrez marcher sur des kilomètres et profiter de la plage la nuit ».

Source :© Une promenade le long de la mer Morte pour relancer le tourisme | The Times of Israël

Laisser un commentaire